— PUBLICITÉ—

Nouveaux projets alimentaires des Envertdeurs

29 Mai 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : EnVertdeurs

Toujours dans le but de renforcer leur engagement à l’égard de l’écologie et l’environnement, les EnVertdeurs continuent de mettre en place plusieurs projets alimentaires. Un des objectifs est de développer une plus grande autonomie alimentaire chez les gens, en leur donnant le goût de cultiver les produits qu’ils souhaitent manger. Aussi, ils souhaitent une plus grande solidarité qui favorise par la suite l’entraide en cas de besoin. « Les bacs collectifs sont une première étape pour rapprocher les gens de la terre, leur donner confiance dans leur capacité de produire eux-mêmes une partie de leur nourriture. Ils permettent aussi de tisser des liens et favorisent une plus grande socialisation entre tous », fait savoir Adèle Beauregard, membre du comité des EnVertdeurs.

Appel à l’engagement

Depuis le début, la ville de Ville-Marie soutient ce comité citoyen de diverses façons. Devant les succès du groupe, le conseil municipal a même décidé d’embaucher une ressource à raison de deux jours par semaine pour soutenir ses projets alimentaires. Il faut souligner que le comité des EnVertdeurs compte beaucoup sur l’implication citoyenne pour réussir ses projets. « On invite les citoyennes et citoyens à embarquer avec nous, qu'ils fréquentent ou non nos bacs, que ce soit pour l'entretien ou pour la récolte. Par la suite, nous aimerions voir se multiplier le nombre de projets semblables sur tout le territoire. À moyen terme, nous aimerions qu'il y ait moins de pelouse, que celle-ci soit remplacée par des produits comestibles », a expliqué madame Beauregard. « Nos projets reposent sur le bénévolat. Il est important qu'il y ait des gens qui s'impliquent dans le comité pour la planification et l'organisation, mais aussi directement sur le terrain pour la réalisation des projets. Jusqu'à maintenant, les EnVertdeurs réussissent bien à mobiliser les gens. Le partenariat fait avec des organismes comble une bonne partie du besoin de main-d'œuvre tout en valorisant les participants. »

— PUBLICITÉ—

D’autres activités au programme

Le comité de l’organisme invite les gens à mieux observer leur environnement afin de participer à l’organisation positive et rentable de leurs espaces. « Regardez autour de vous et identifiez des espaces qui pourraient être convertis en potager. Que ce soient des lieux publics ou les terrains d'entreprises, imaginez si le Témis devenait un grand jardin nourrissant sa population », exprime madame Beauregard. « Les EnVertdeurs ont toujours beaucoup de projets. »

À noter que l’activité d’échange de plants aura lieu le samedi 12 juin. Cette année, une activité familiale visant à mieux connaître l’environnement naturel y sera jumelée.

Articles suggérés