— PUBLICITÉ—

Du nouveau pour le Complexe des Eaux profondes

3 Juin 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Nathalie Cardinal, présidente du conseil d’administration du Complexe des Eaux profondes

Le Complexe des Eaux profondes travaille présentement à monter un projet d'infrastructure aquatique au Témiscamingue. « Nous avons comme mandat de préparer le projet afin de pouvoir appliquer sur un programme de subventions gouvernementales, dès que ces subventions seront offertes », explique la présidente du conseil d’administration du Complexe des Eaux profondes, madame Nathalie Cardinal.

Répondre aux besoins

Il s’agit d’un projet qui va prendre en considération l’environnement, le tissu social et les intérêts de la population de la région. « Nous voulons un projet qui réponde à nos besoins et qu’il soit viable pour notre population. Les coûts de construction et d’opération doivent donc respecter notre capacité de payer », a-t-elle espéré.

— PUBLICITÉ—

Une infrastructure attrayante

L’équipe du Complexe des Eaux profondes, qui travaille très fort pour honorer ses engagements citoyens, vise l’édification d’une infrastructure à la hauteur des attentes des Témiscamiens. « Nous voulons doter le Témiscamingue d’une infrastructure aquatique attrayante afin de permettre aux gens d’apprendre à nager, de se tenir en forme, de favoriser l’attraction de nouveaux arrivants et de permettre la rétention des professionnels, travailleurs et familles », souligne la présidente.

Une procédure à suivre

Nathalie Cardinal affirme que plusieurs étapes sont nécessaires avant la 1re pelletée de terre. « Nous avons rédigé un rapport synthèse afin de mettre en valeur notre projet et d’en démontrer l’urgence puisque la piscine de Ville-Marie est fermée depuis juin 2019 », indique-t-elle. « Nous avons établi quel type d’infrastructure nous aimerions avoir : un bassin de 25 mètres, 4 couloirs, une zone récréative, un bassin à remous et un type d’infrastructure adapté pour les personnes à mobilité réduite. Nous savons qu’elle sera située à Ville-Marie. Le lieu exact reste à confirmer », a-t-elle ajouté.

Nathalie Cardinal.jpg

Un rapport préliminaire en septembre

Un appel d’offres a été lancé par l’organisme pour retenir les services professionnels d’architectes et d’ingénieurs pour élaborer le programme fonctionnel et technique (PFT). « Ils débuteront leurs travaux dès juillet et ils nous remettront un rapport préliminaire en septembre. C’est ce qui nous aidera à déterminer le coût approximatif de la construction et donc de voir ce qu’on peut se permettre comme infrastructure. Le rapport final produit par ces professionnels nous sera remis en octobre et il sera annexé à notre rapport synthèse lors d’un appel de subventions gouvernementales, quand un programme se présentera », déclare madame Cardinal.

12 municipalités engagées

À noter qu’il y a 12 municipalités qui se sont engagées à appuyer le projet, à savoir Lorrainville, Ville-Marie, Duhamel-Ouest, Laverlochère-Angliers, Latulipe-et-Gaboury, Laniel, Saint-Édouard-de-Fabre, Béarn, Saint-Eugène-de-Guigues, Saint-Bruno-de-Guigues, Fugèreville et Moffet. « Nous aurons à officialiser ces engagements via des protocoles d’entente. Or, pour que le projet se réalise, il nous faut absolument des subventions gouvernementales provinciales et/ou fédérales. Nous ne savons pas à l’avance quels types de subventions seront possibles. Nous devons donc être prêts à déposer notre projet dès que ces programmes seront offerts puisque le temps file et que nous sommes sans service depuis juin 2019 », nous informe la présidente du C.A. « Nous aurons besoin de la participation financière du milieu le temps venu. Nous sommes confiants que la population Témiscamienne se joindra à nous pour concrétiser ce beau projet mais, tout ça demande beaucoup de travail », a-t-elle ajouté.

Winneway approchée

L’organisme a établi des liens avec la communauté de Winneway. « Ils ont démontré beaucoup d’intérêt et nous sommes présentement à discuter de quelle façon nous pourrions collaborer », estime-t-elle. « Nous voulons rassurer les gens pour leur dire que le projet avance. Nous travaillons très fort pour que notre rêve devienne réalité. Vous serez informés de l’évolution du projet au fur et à mesure que des étapes seront franchies. Tout va dépendre des programmes de subventions qui nous seront offerts. Nous aurons sûrement besoin de la population et des entreprises Témiscamiennes lors de prochaines étapes. Vous entendrez parler de nous régulièrement et vous pourrez consulter notre page Facebook « Complexe des Eaux profondes », a-t-elle conclu.

Articles suggérés