— PUBLICITÉ—

Regroupement municipal Centre du Témiscamingue : L’union fait la force

9 Juin 2021

par : Marjorie Gélinas

Le mercredi 9 juin, les membres du Comité pour le regroupement Centre du Témiscamingue conviaient les médias à assister à une conférence de presse lors de laquelle ont été dévoilés les résultats de l’étude menée par l’urbaniste Arnaud Warolin concernant le regroupement des municipalités de Duhamel-Ouest et Ville-Marie. Rappelons que l’automne dernier, Ville-Marie a mandaté l’expert consultant pour la réalisation d’une étude d’opportunité concernant un éventuel regroupement avec la municipalité voisine de Duhamel-Ouest.

Couture_Réal.JPG

Le comité, qui s’est donné pour mandat de faire le pont entre les citoyens et les municipalités dans ce dossier, est composé de Réal Couture, Martin Drolet, Claude Gagnon, Karen Lachapelle, Fanny Richer, Robert Therrien et Jean-François Trahan. Ceux-ci ont procédé à l’enregistrement de capsules vidéos qui seront dévoilées au cours des prochaines semaines sur la page Facebook Regroupement-Centre du Témiscamingue, afin de sensibiliser leurs concitoyens aux bienfaits des regroupements. Les citoyens pourront également consulter sur cette même page Facebook la démarche du comité, y retrouver de l’information en continu et poser leurs questions.

— PUBLICITÉ—

Le mandat de monsieur Warolin en était un très vaste et celui-ci a d’abord expliqué la démarche qui a été effectuée. « L’objectif c’était d’abord de faire un portrait financier, humain, etc., de la municipalité de Ville-Marie. » Une comparaison a ensuite été faite avec la municipalité de Duhamel-Ouest. Un portrait fiscal et financier assez poussé a été dressé pour évaluer et faire des projections sur la santé financière des deux municipalités. « On a évalué les ententes, toutes les ententes qui sont entre ces deux municipalités, mais aussi avec d’autres municipalités limitrophes », a poursuivi l’urbaniste.

Warolin_Arnaud.JPG

À travers cette analyse, la possibilité d’un regroupement a été évaluée afin d’en vérifier les réels impacts. En plus d’accroître la qualité des services, les économies réalisées par l’annulation de factures payées en double (traitement des élus, gestion financière et administrative et coordination en sécurité civile, etc.) et les nouvelles subventions de la ville unifiée se chiffreraient à plus de 150 000 $ par année. Sans compter que les emplois, l’ancienneté et les avantages seraient maintenus pour tous les employés.

Au cours de la présentation, plusieurs éléments ont été soulevés, dont le fait que le projet de regroupement entre Ville-Marie et Duhamel-Ouest se discute depuis 30 ans sans jamais avoir abouti. « En 1999, il y a déjà eu un exercice de regroupement qui a été fait, par le ministère des Affaires municipales à l’époque, a mentionné monsieur Warolin. Les résultats de 1999 sont sensiblement les mêmes que ce qu’on a aujourd’hui en 2021 en terme général d’éléments. Ça ne s’est pas fait en 2000, au moment de tous les regroupements, pour des questions auxquelles on n’a pas véritablement eu les réponses, mais ça aurait été un regroupement forcé. »

Ville-Marie.jpg

Rappelons que les élus de Ville-Marie ont adopté récemment une résolution favorable à ce qu’une étude soit réalisée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) afin d’évaluer un possible regroupement entre Ville-Marie et les municipalités voisines de Duhamel-Ouest, de Saint-Édouard-de-Fabre et de Lorrainville.

La décision du conseil municipal fait suite aux résolutions similaires adoptées par ces municipalités à l’invitation de Duhamel-Ouest. Ainsi, la création d’une municipalité pouvant atteindre quelque 7 000 habitants au centre du Témiscamingue pourrait voir le jour. Ville-Marie s’assurera que les résolutions seront acheminées au MAMH prochainement.

Duhamel-Ouest.jpg

« C’est certain qu’en tant qu’entrepreneure, la démographie, la vitalité économique de notre région, ça fait partie de toutes nos préoccupations, c’est majeur, c’est important, a mentionné Fanny Richer dans un extrait vidéo présenté lors de la conférence de presse. Mais, surtout en tant que maman. J’ai trois jeunes enfants et j’ai fait le choix de revenir au Témiscamingue parce qu’il y avait des opportunités pour moi. J’ai jugé, après avoir vécu à plein d’endroits différents à travers le Québec, que c’était le meilleur endroit, pour moi, pour élever ma famille. Ce que je veux, c’est que mes enfants, dans 10 ans, 15 ans, 20 ans, quand le moment sera venu de faire leur choix, s’ils restent ou partent, j’ai envie qu’ils le fassent en fonction d’eux, de qui ils sont et non parce que la région, le Témiscamingue, n’a pas suffisamment d’opportunités à leur offrir. »

Ce projet d’envergure est toujours en pleine évolution puisque d’autres municipalités pourraient éventuellement manifester leur intérêt à se joindre à ce regroupement. C’est donc avec intérêt que les développements de cette affaire seront suivis au cours des prochains mois.

Comité citoyen.png

Articles suggérés