Souscrire au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Les trois suggestions de lecture de Karen

10 Mai 2020par : Karen Lachapelle

Kukum par Michel Jean

Ce roman retrace le parcours d'Almanda Siméon, une orpheline qui va partager sa vie avec les Innus de Pekuakami. Amoureuse d'un jeune Innu, elle réussira à se faire accepter. Elle apprendra l'existence nomade et la langue et brisera les barrières imposées aux femmes autochtones. Almanda et sa famille seront confrontés à la perte de leurs terres et subiront l'enfermement des réserves et la violence des pensionnats. Racontée sur un ton intimiste, l'histoire de cette femme, qui se déroule sur un siècle, exprime l'attachement aux valeurs ancestrales des Innus et au besoin de liberté qu'éprouvent les peuples nomades, encore aujourd'hui.

— PUBLICITÉ —

Kukum, qui signifie « grand-mère » en langue innue, nous fait découvrir l’histoire fascinante d’une femme qui s’est enracinée dans les valeurs du peuple innu. Elle adoptera avec dévouement et cœur le mode de vie nomade de son mari. Elle s’adaptera aux réalités de cette vie alors qu’elle découvrira un monde rempli de possibilités. Avec douceur et chaleur, Michel Jean nous fait atterrir dans l’univers de sa Kukum, nous faisant rêver de liberté et d’harmonie avec la nature.

Kukum.jpg

Dis-moi qui doit mourir par Marc-André Chabot

Depuis qu'un drame immense l'a frappé, Antoine ne supporte plus les injustices. Il lit les journaux, comme tout le monde, mais ça ne passe plus. Selon lui, les ordures s'en sortent. Presque toujours. Ce sont les gens bien qui perdent. Si seulement, juste une fois, il pouvait rectifier le pointage entre les bons et les salopards. Faire gagner les gentils. Bêtement. Un soir, l'occasion se présente bien malgré lui : il sauve la vie du plus gros caïd de Montréal. Un homme puissant, un psychopathe. Pour rembourser sa « dette d'honneur », Sir Chuck fait cadeau à Antoine de... cinq morts. Celui-ci est donc dans l'obligation de lui remettre le nom de cinq personnes qui doivent mourir. Bien sûr, c'est une offre qu'il « ne peut pas refuser... ».

C’est avec un regard réaliste que l’auteur nous fait découvrir le monde d’Antoine. Frappé par le pire drame qui soit, la perte de son enfant, Antoine est révolté par les injustices. Maintenant avec un cadeau empoisonné de cinq morts, il devra faire face aux conséquences de ses choix. Ce premier polar de Marc-André Chabot nous fait basculer dans un monde où la justice est un concept discutable. Avec un rythme soutenu et portant à la réflexion, ce roman se lit d’une traite alors qu’il devient difficile de le déposer.

Dis-moi qui doit mourir.jpg

Le début des petites étincelles par Amy Lachapelle

Quand la vie nous envoie des signes, il faut les écouter. Quand elle nous les crie, il faut obéir. Un matin, Mathieu annonce à Roxane qu'il met les voiles. Roxane prend alors une décision surprenante : elle va quitter son patelin pour s'installer à Montréal avec leur ado. Contre toute attente, la jeune fille choisit de rester auprès de son père. Cette nouvelle aventure en solo ne sera pas de tout repos. Roxane découvrira un monde complètement à l'opposé de celui dans lequel elle a grandi et développera le désir de s'ouvrir aux autres, de voyager, de vivre différemment. Mais, surtout, elle va apprendre à se connaître et trouver sa voie.

Avec son deuxième roman pour adulte, l’auteure nous amène dans l’univers de Roxane qui peut nous rappeler facilement le nôtre. Au fil des pages, nous suivrons l’évolution du personnage principal qui apprendra à affronter ses craintes, qui saura se reconstruire et prendre enfin sa place. Rythmée, colorée, cette lecture vous permettra de passer avant tout un excellent moment et vous amènera probablement à vous questionner sur vous-même. Un roman drôle où on s’attache facilement à Roxane, une femme aux multiples talents, qui apprend à découvrir tout son potentiel.

Le début des petites étincelles.jpg