— PUBLICITÉ—

La coopérative Joyal développe la fibre journalistique

18 Juillet 2021

par : Dominique Roy

photo : Raphaëlle Falardeau, chargée de projet à La coopérative Joyal - Source : Facebook

Depuis le début des vacances estivales, un tout nouveau projet est en branle à La coopérative Joyal de Temiskaming Shores, soit la production d’un journal francophone fait par et pour les adolescents de la région. Ashley Belanger, Gabrielle Boucher, Antoine Boucher, Jonathan Boucher, Angela Poirier et Ariane Hearn, six jeunes âgés de 13 à 17 ans, se sont donné le mandat de produire quatre éditions au cours de l’été, dont la première fut publiée le 9 juillet dernier. L’objectif : encourager les jeunes à écrire et à lire en français.

Raphaëlle Falardeau est chargée de projet à La coopérative Joyal. C’est en parcourant les images d’un réseau social que l’idée de produire un journal s’est manifestée. « J’avais vu l’illustration d’un journal sur Pinterest qui disait « Femme locale fait de son mieux ». Ça m’est venu à l’esprit de créer un journal qui encourage et aide les adolescentes et les adolescents de notre région, mais qui est rédigé par les élèves du secondaire. »

— PUBLICITÉ—

Chaque année, les ados embauchés à la coopérative participent à différentes tâches : organisation d’activités comme des journées à la plage et une soirée en camping, travaux dans la communauté tels que la tonte de pelouse et le pelletage de neige. Aussi, chacun joue un rôle précis au sein de l’organisation. « Comme Antoine est chargé de la caisse et Ashley des discours », cite madame Falardeau, à titre d’exemples. Le journal s’avère donc un bel ajout aux responsabilités déjà existantes des membres.

Le processus de création est déjà bien rodé. « En premier lieu, on fait une rencontre avec tout le monde pour discuter de qui écrit quoi. Ensuite, les membres ont une semaine pour compléter leurs textes avec des photos et me les envoyer. Moi, je fais une correction initiale avec notre étudiante d'été, Daphne Belanger, et après les textes sont envoyés à Nadine Jutras pour être corrigés. Par la suite, je fais la mise en page du journal et je l'envoie au Temiskaming Speaker pour être imprimé. »

215689609_245692897392192_6586807593707264360_n.jpg

Du même format que The Temiksaming Speaker, chaque édition compte huit pages recto verso et présente une diversité d’articles touchant à plusieurs domaines, entre autres des entrevues avec de jeunes entrepreneurs et des articles qui dévoilent des expériences vécues par des employés de l’ACFO-Témiskaming alors qu’ils étaient adolescents. Le journal Joyal + est distribué en format papier à différents endroits : bureau de l'ACFO-Témiskaming, bibliothèques de Temiskaming Shores et de Cobalt, Chat Noir, bureau de poste de Latchford, Clean Scene Laundromat, Once is Not Enough et Lemon Luxe. Des exemplaires seront aussi envoyés à l'École secondaire catholique Sainte-Marie pour que les adolescents puissent les lire dès la rentrée scolaire.

Bien sûr, ce projet est rendu possible grâce à de nombreux partenaires. « The For Kid's Sake Fund et The Temiskaming Foundation nous permettent d'imprimer nos journaux. Nous travaillons aussi avec Ian's Tree Service, Britt's Photography, McD's Roofing, The Northern Plate et le Conseil de la coopérative de l'Ontario », précise la chargée de projet, convaincue de tout le positif que ce projet journalistique apportera aux membres de La coopérative Joyal.

Articles suggérés