— PUBLICITÉ—

À l'assaut de la LHJMQ

10 Septembre 2021

par : Francis Prud'homme

photo : Nicola LaForge

Deux hockeyeurs de la région ont accompli un bel exploit dans les derniers jours, soit celui de se tailler un poste dans la Ligue de Hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il s'agit de Matis Ouellet avec les Islanders de Charlottetown et Nicola LaForge avec les Sea Dogs de Saint John.

Matis ouellet.jpg

Matis Ouellet fait le saut dans la LHJMQ à seulement 16 ans

Bien qu'il soit né à Montréal, Matis Ouellet arrive à Lorrainville alors qu'il est âgé d'à peine six mois avant de déménager à Ville-Marie, puis à Rouyn-Noranda lors de sa quatrième année du primaire. Il évolue donc au Témiscamingue jusqu'au niveau novice avant de poursuivre son parcours du côté de la capitale du cuivre pendant plusieurs saisons avant d'intégrer les Forestiers d'Amos au niveau midget AAA la saison dernière.

— PUBLICITÉ—

Attaquant, Matis Ouellet affirme qu'il peut évoluer autant comme joueur de centre qu'ailier. C'est d'ailleurs une des forces qu'il compte bien exploiter cette saison afin de faire partie de l'alignement des Islanders. Âgé de seulement 16 ans, il a réussi à se tailler une place dans une équipe qui aspire aux grands honneurs.

« Ç’a très bien été pour moi au camp d’entraînement. Bien entendu, il y avait la nervosité reliée à la nouveauté. Venir jouer à Charlottetown, un milieu plus anglophone, mais je me suis bien adapté. J'ai rencontré le personnel hockey puis les vétérans de l'équipe, tout le monde est très gentil », souligne Matis Ouellet.

Ouellet se décrit comme un attaquant offensif capable de marquer des buts, mais également en mesure de repérer ses coéquipiers sur la glace. Questionné sur ses modèles chez les professionnels de la LNH qui l'inspirent, Matis Ouellet mentionne Sydney Crosby, un joueur encore dominant malgré les années qui passent. Parmi les qualités qui font de lui un bon hockeyeur, Matis Ouellet se dit être un bon leader, un joueur respecté dans le vestiaire, un joueur facile à diriger pour ses entraîneurs. Un joueur qui compétitionne toujours. « C'est ce qui a fait mon succès dans les dernières années. Ne jamais abandonner », confie-t-il.

Jouer dans la LHJMQ cette saison représente la concrétisation d'un rêve pour Matis Ouellet. « D'avoir la chance de jouer dans la ligue à seulement 16 ans après une saison écourtée en raison de la Covid, c'est le fruit des efforts qui sont récompensés. »

Concernant ses objectifs pour la prochaine campagne, l'objectif ultime est clair : remporter la coupe Memorial. Du côté individuel, il affirme humblement être là pour donner son 100 %, être prêt à mettre tous les efforts pour gagner son poste dans la formation.

Nicola LaForge1.jpg

Nicola LaForge prêt à relever le défi à Saint John

Nicola LaForge est pour sa part natif de Témiscaming et a principalement évolué du côté de l'Ontario, notamment pour les Trappers de North Bay où il fut même capitaine pendant quatre ans avant de faire le saut chez les Forestiers d'Amos dans le midget AAA. Joueur de centre qui évolue sur 200 pieds, il est très responsable défensivement, en plus d'apporter beaucoup d'énergie à son équipe et d'être un bon leader pour ses coéquipiers. Il travaille toujours avec acharnement, sans craindre le jeu physique. Voilà comment Nicola LaForge se décrirait à quelqu'un qui ne l'a jamais vu évoluer au hockey.

Ses inspirations parmi les joueurs de la LNH sont Nathan MacKinnon et Brayden Point. « Je pense que mes jeux ressemblent un peu à ces deux gars-là. Brayden Point a un petit gabarit comme moi, mais explosif et ce sont de bons joueurs dans la chambre. »

Son sérieux tant au hockey que dans ses études est une des raisons d'expliquer ses succès, croit Nicola LaForge. Il adore jouer au hockey, c'est d'ailleurs sa plus grande passion.

Arrivé au camp d’entraînement des Sea Dogs, avec peu d'attente puisque son équipe aussi croit en ses chances de remporter la coupe Memorial cette saison, il aura réussi à impressionner suffisamment l'équipe au point de les convaincre de lui faire une place parmi eux. « En arrivant, je savais que mes chances de faire l'équipe étaient minces. Je suis donc venu sans attente, pour prendre de l'expérience et avoir du plaisir. C'est en parlant avec le directeur général adjoint qui m'a expliqué ce que l’entraîneur-chef recherchait pour l'équipe cette année, j’ai trouvé que ça me décrivait bien. Alors, je me suis dit j'ai peut-être de meilleures chances que je ne le croyais de faire l'équipe. J'ai travaillé très fort pendant le camp et ç’a porté ses fruits. »

L’ascension vers la LHJMQ représente pour lui également la réalisation d'un rêve de jeunesse, ayant vu évoluer les Huskies et les Foreurs depuis sa tendre enfance. « De jouer dans la meilleure ligue junior au Canada, c'est un rêve qui se réalise et une grande fierté. Jusqu'à maintenant, mon adaptation se passe bien. Je n'ai pas vraiment eu le temps de visiter la ville, je suis toujours à l'aréna. J'adore ma famille de pension. La ville est super, tu vois que les partisans soutiennent vraiment l'équipe. Juste dans les matchs préparatoires, on voit des enfants qui veulent des autographes. C'est une ville qui mange du hockey et c'est parfait pour moi, c'est ce que j'aime », raconte LaForge.

Cette saison, son but est de se rendre jusqu'au bout avec son équipe et tenter de remporter la coupe du Président, puis la coupe Memorial. En tant que joueur, il mentionne vouloir prendre le plus d'expérience qu'il peut, éprouver du plaisir tout en obtenant le plus de temps de jeu possible.

Articles suggérés