— PUBLICITÉ—

Cabaret des mots : Ville-Marie et Témiscaming au programme

29 Septembre 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid - Journaliste de l'initiative de journalisme local

photo : Courtoisie Samuel Larochelle

Du 24 septembre au 2 octobre prochain, six villes recevront la 6e édition du Cabaret des mots de l’Abitibi-Témiscamingue. Au Témiscamingue, les gens de Témiscaming (jeudi 30 septembre) et de Ville-Marie (vendredi 1er octobre) auront l’occasion de découvrir les talents de Xavier Mantha, Louise Lavictoire, Sylvie Morin et Frédérik Fournier.

« En raison de la pandémie, les auteurs et les autrices de la région n'ont pas pu offrir de cabaret devant public depuis une année entière! Avec cette 6e édition, l'objectif est donc de revenir faire vibrer les gens en personne. De leur faire découvrir des talents du coin. De les faire rire, réfléchir et parfois pleurer. Mais surtout, de leur faire passer une soirée dédiée à la littérature de façon ultra accessible, simple et pas prétentieuse », explique Samuel Larochelle, le fondateur du Cabaret des mots de l’Abitibi-Témiscamingue, lui-même auteur.

— PUBLICITÉ—

À la recherche de l’inclusion

Le Cabaret des mots tente toujours de répondre à un besoin varié et tient à élaborer une programmation diversifiée et inclusive. « Trop souvent, les gens pensent que ce genre d'événement littéraire est trop pointu pour eux. Mais c'est faux. Je choisis les artistes et les textes en m'assurant que ce soit accessible pour tous et toutes. Je suis un grand partisan de l'inclusion. Je veux que le public se sente bien et qu'il se laisse porter de découverte en découverte. Il faut simplement tenter le coup, sortir de sa zone de confort, prendre une pause de télévision (que je consomme moi aussi abondamment) et vivre quelque chose de nouveau », a-t-il souligné.

Séduire les gens

Les organisateurs comptent sur le soutien des gens de la région pour la réussite de cette édition et tous les événements qui y sont programmés. « J'espère que de plus en plus de gens de la région auront envie de découvrir le Cabaret des mots pour la première fois et qu'ils s'ajouteront aux centaines de personnes qui reviennent d'édition en édition dans les différentes villes. Dans certains lieux, on fait salle comble à chaque édition. Ailleurs, il y a encore un travail de défrichage à faire pour séduire les gens. J'espère qu'il y aura toujours plus de personnes d'une édition à l'autre », dit-il, enthousiaste.

Une édition pour la nature

Le thème choisi pour cette édition est Nature. Chaque auteur et autrice doit livrer au micro des textes en lien avec ce sujet, mais interprété à sa façon. « Peut-être que l'histoire parlera beaucoup de la nature, mais peut-être aussi de grandeur nature, de yogourt nature, de payer en nature ou de la nature d'un individu. Les artistes ont la liberté pour nous surprendre. Et d'écrire dans le style de leur choix : chronique intime, nouvelle, slam, texte d'opinion, poésie, extrait de roman ou chanson. Nous enchaînons les courts textes de 5 à 7 minutes. Donc, on n'a pas le temps de s'ennuyer! » L’invitation est donc lancée aux Témiscamiens, rendez-vous au Cabaret des mots pour faire de belles découvertes.

Articles suggérés