— PUBLICITÉ—

Coup de cœur des Agricultrices : Une finaliste témiscamienne

15 Octobre 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid - Journaliste de l'initiative de journalisme local

photo : Site Internet L'Éden Rouge

Anny Roy, la copropriétaire de l’Éden Rouge à Saint-Bruno-de-Guigues, est finaliste pour l'évènement Coup de cœur des Agricultrices du Québec. Cette initiative vise à mettre en valeur les productrices agricoles et forestières partout au Québec et sa vision est d’assurer le partage avec le grand public de cette fierté d’être agricultrice. « Je suis très contente de me trouver parmi les finalistes de cet évènement. C’est une bonne chose pour la région, pour les femmes de cette partie du Québec et surtout pour le secteur de la production agricole », exprime madame Roy.

Anny Roy ne cache pas les défis qu’elle gère au quotidien afin de maintenir les rendements de sa structure à la hauteur de ses attentes. « Bien évidemment, chaque milieu entrepreneurial a ses défis à relever, mais dans notre région et encore particulièrement dans notre secteur, c’est la problématique de la main-d’œuvre qui vient en tête de liste », a-t-elle mentionné. « Assurer la présence des travailleurs, les retenir, répondre aux exigences de la compétition salariale, s’adapter aux différentes exigences de la gestion du personnel sont, entre autres, les défis à surmonter pour mieux gérer le personnel de sa structure. »

— PUBLICITÉ—

La copropriétaire de l’Éden Rouge a même pris l’initiative d’apprendre l’espagnol pour une bonne gestion de son personnel. « Depuis déjà un temps, j’ai commencé à m’ouvrir à cette langue que je trouve intéressante, mais aussi très utile dans mon milieu de travail. Souvent, nous recevons des travailleurs qui s’expriment uniquement en espagnol et qui ont des tâches complexes à accomplir. Donc, je me suis donné cet objectif d’apprendre l’espagnol afin de faciliter l’exécution de leurs tâches. Dans la majorité des cas, il ne s’agit pas de tâches répétitives, mais bien des tâches complexes qui nécessitent beaucoup d’explications et d’une manière continue », raconte Anny Roy.

Malgré tous les défis et les aventures qui règnent dans le secteur de la production agricole, madame Roy dit être contente de ce qu’elle fait. « Je ne changerai absolument pas ce que je fais! Ça me plait, malgré la quantité du travail que je fais et la lourdeur de la gestion professionnelle. C’est mon monde, je l’assume et avec grand plaisir! »

Articles suggérés