— PUBLICITÉ—

L’automne côté jardin

4 Novembre 2021

par : Dominique Rioux-Blanchette : Journaliste de l’initiative de journalisme local

Le temps se refroidit, la rosée se transforme doucement en givre matinal et les couleurs se dérobent au jardin. Le froid de l’automne ramène les forces de vie des végétaux vers les racines afin qu’ils aient la force de subsister à la saison hivernale. Au même titre qu’on peut préparer son corps au froid qui pointe, on peut préparer son jardin. Pour Julie Boisvert, membre de l’organisation Les Envertdeurs, l’automne est un moment de nettoyage, planification et implantation des vivaces, bulbes, arbres et arbustes.

En vue de l’hiver, « l’important est de ne pas laisser la terre à nue ». Certains recouvrent la terre d’une couche de paillis de leur choix; foin, paille, feuilles broyées, géotextile ou copeaux de cèdre. Cela aura pour effet de stimuler l’activité microbienne souterraine qui meublera le sol. D’autres font un ultime nettoyage des indésirables, qu’ils laissent en couverture du sol pour qu’ils se décomposent. « L’énergie qui a été prise du sol pour faire la plante sera retournée à la terre. »

— PUBLICITÉ—

À l’automne, la récolte est toujours possible au jardin, moyennant une certaine couverture; carottes, choux frisés, courges, légumes racines permettront de rallonger la saison et continuer à manger des légumes frais. Julie Boisvert suggère de nettoyer le potager en vue de la saison qui suivra. Essentiellement, il faut arracher ce qui fait des graines, dont les fruits tombés au sol, tel que les cerises de terre, peuvent devenir envahissantes autrement. « Les cerises de terre c’est bien bon, mais quand ça repousse partout, c’est un peu désagréable. » En effet, les cerises de terre, « c’est vraiment volontaire. » Pour les fleurs vivaces, il est aussi important d’assurer à un certain contrôle. Quant aux annuelles, la plupart des jardiniers choisissent de les laisser sur place, ce qui, encore une fois, favorisera la vie souterraine.

Pour Joëlle Lefebvre, propriétaire des Cultures Biovie à Fabre, cette saison est le moment de planter les bulbes et les vivaces qui ont déjà aoûté, prêtes au processus d’hivernation où elles développent leur réseau racinaire. L’horticultrice suggère également d’implanter arbustes, arbres et conifères, idéalement à 10°C, une semaine ou deux avant le premier gel au sol.

Finalement, l’automne peut être un bon moment pour acheter ses semences, puisque les semenciers du Québec ont souvent des rabais de 50 % pour des semences de l’année précédente non vendues. Rappelons que des semences bien conservées peuvent durer jusqu'à cinq ans. C’est aussi le meilleur moment de contacter vos entreprises de jardinerie afin de procéder aux commandes en vue de l’aménagement paysager que vous désirez faire au printemps prochain.

Articles suggérés