— PUBLICITÉ—

La passion du hockey… au féminin pluriel

17 Novembre 2021

par : Marjorie Gélinas

Il est désormais révolu le temps où le hockey était une discipline sportive réservée à la gent masculine. De plus en plus de jeunes filles sont attirées vers le sport national des Québécois(es). Certaines d’entre elles évoluent au sein d’équipes mixtes alors que d’autres, dans un souci de s’investir et de se développer davantage dans ce sport d’équipe, choisissent de se rallier à des équipes exclusivement féminines. C’est le cas de deux jeunes Témiscamiennes; Rommie Plante et Naïka Smith, qui jouent toutes deux avec les Lynx M18 AA féminin de Val-d’Or. Les deux jeunes athlètes ont bien voulu nous parler de leur passion pour le hockey.

Rommie Plante avait trois ans lorsqu’elle a chaussé sa première paire de patins. Deux ans plus tard, elle était inscrite au hockey. Maintenant âgée de 14 ans, elle en est à sa première année au sein de l’équipe régionale Lynx M18 AA Féminin. C’est par une lettre qu’elle a été invitée, à l’instar de plusieurs filles de l’Abitibi-Témiscamingue, à prendre part au camp de sélection de l’équipe qui a eu lieu à la fin de l’été dernier. Elle a visiblement fait ses preuves puisqu’elle a été repêchée par le club qui regroupe des adolescentes des quatre coins de la région. Rommie habite et étudie au Témiscamingue, mais tous les vendredis soir et les weekends de la joueuse centre sont consacrés à ses entraînements et à ses matchs. Ayant déjà évolué au sein d’équipes mixtes, elle confie qu’elle préfère de loin faire partie d’une équipe exclusivement féminine. « J’adore ça, l’ambiance! C’est vraiment pas la même chose. » Passionnée, Rommie exprime qu’elle « veut aller le plus loin possible » dans ce sport. Toutefois, elle a déjà en tête un plan B et démontre un intérêt pour des études en techniques policières.

— PUBLICITÉ—

Naïka Smith s’est initiée au patinage artistique à l’âge de cinq ans. Toutefois, elle a voulu suivre les pas – ou les coups de patin – de son grand frère et jouer au hockey. Bientôt âgée de 17 ans, elle en est à sa troisième année dans l’équipe. Polyvalente, elle occupe diverses positions selon les besoins : défense, ailier et, sa préférée, centre. Naïka n’éprouve aucun inconvénient à jouer parmi les garçons. En revanche, elle indique que l’expérience est différente puisque, lorsqu’elle joue avec des gars, elle ne peut pas se changer avec eux. « Il y a une vibe dans la chambre », dit-elle. Comme Rommie, Naïka habite et étudie au Témiscamingue. Elle estime qu’elle passe une douzaine d’heures par semaine à voyager, pour environ 8 à 10 h d’entraînement et de jeu. Un inconvénient qui en vaut le coup, selon elle. Naïka aime le hockey pour le côté social de ce sport. « J’ai rencontré des gens de partout que je n’aurais pas connus autrement. » La jeune athlète apprécie aussi le dépassement de soi. « Ça libère la pression », lance-t-elle. Son parcours au sein de l’équipe tire à sa fin, puisque c’est la dernière année qu’elle peut évoluer dans cette catégorie. « Je veux me faire voir le plus possible », confie celle qui aimerait beaucoup continuer dans ce sport une fois son secondaire terminé. Elle a tout de même eu la chance de vivre des expériences formidables puisqu’elle a fait les Jeux du Québec et que les Lynx ont remporté la coupe Dodge en 2019, lors de la dernière édition des championnats provinciaux de Hockey Québec, avant que la COVID-19 vienne tout interrompre. Tout comme sa coéquipière Rommie, Naïka envisage la possibilité d’exercer plus tard le métier de policière.

Inspirantes et déterminées, Rommie Plante et Naïka Smith démontrent toutes deux beaucoup de motivation et de maturité. Il ne fait aucun doute qu’un très bel avenir attend ces deux brillantes jeunes filles de chez nous!

Articles suggérés