— PUBLICITÉ—

Taylor Dupuis, gardien de but en Allemagne

23 Novembre 2021

par : Dominique Roy

Après sa saison de l’an dernier en France, avec les Bisons de Neuilly-sur-Marne, voilà que le Franco-Ontarien Taylor Dupuis de Temiskaming Shores vit un autre chapitre de sa carrière de hockeyeur, évoluant cette fois-ci avec le club Harzer Falken de Braunlage. « C’est un tout petit village situé au milieu de l’Allemagne qui s’épanouit grâce au tourisme et au ski. Donc, nous sommes en attente de la neige. »

Cet été, alors qu’il travaillait comme directeur adjoint des opérations au Hollinger Golf Club de Timmins, le gardien de but a reçu un appel de Winnipeg. C’était son agent qui voulait lui parler de ce club de l’Allemagne. Une fois le contact établi avec les dirigeants, le contrat n’a pas tardé à être signé. Voilà maintenant que la saison est bel et bien amorcée et que le début se veut prometteur avec quatre victoires et une défaite.

— PUBLICITÉ—

Son horaire le tient occupé avec ses entraînements en soirée, ses matchs les fins de semaine et son aide apportée au développement des joueurs U11 et U13. « Mes objectifs sont simples. Je veux rester en santé, sans blessure, et simplement prendre plaisir de cette nouvelle expérience. Je me considère chanceux de voir le monde en jouant au hockey », mentionne le joueur de 27 ans. Bien sûr, son rôle au sein de l’équipe, comme gardien de but, c’est d’arrêter le plus de lancers possible. Aussi, il précise qu’il en est à un moment de sa carrière où son expérience peut être mise à profit, où on lui demande d’aider les plus jeunes de l’équipe à progresser, un rôle qu’on lui a confié et dont il se dit très fier.

L’an dernier, en jouant en France, il a eu l’occasion de s’adapter à la patinoire européenne plus grande que celle de l’Amérique du Nord. Il est donc prêt à ce type de jeu plus rapide qu’ici. Toutefois, il doit composer avec d’autres défis. « L’année passée, au moins, je pouvais parler la langue, mais cette année, c’est un peu différent. Même si je suis des cours en ligne, l’allemand, ce n’est pas facile. La Covid demeure toujours un défi. Le nombre de cas continue d’augmenter, alors on garde les doigts croisés pour qu’on puisse jouer une saison au complet et en santé. » La bonne nouvelle, c’est que les spectateurs sont admis. Jouer devant des partisans, c’est ce qui lui a le plus manqué. Autre nouveauté, sa famille viendra le visiter à Noël alors qu’il sera en pause de son sport pendant deux semaines. Cette nouvelle le réjouit et il rappelle à quel point il est reconnaissant par tous les efforts de ses parents et des membres de sa famille qui ont fait beaucoup de sacrifices et qui ont investi beaucoup de temps pour qu’il connaisse du succès.

Taylor Dupuis termine ainsi : « Je suis très fier d’être capable de jouer encore au hockey. Je n’aurais jamais pensé pouvoir jouer encore à 27 ans. Pour ma famille, mes amis et tous les gens qui s’intéressent à mon parcours, je vous remercie. Votre soutien est ressenti à l’autre bout du monde! »

Articles suggérés