— PUBLICITÉ—

Factures imprévues pour des clients de Communication-Témiscamingue

23 Novembre 2021

par : Dominique Rioux-Blanchette : Journaliste de l'initiative de journalisme local

À la fin octobre, les citoyens utilisant le service local de réseau internet JBM ont reçu par la poste une lettre de la Société de développement du Témiscamingue (SDT) avec comme objet un avis de réclamation de frais impayés.

La lettre stipulait qu’en date du 27 avril 2020, Communication-Témiscamingue avait avisé sa clientèle que l’entreprise cesserait ses activités le 31 mai 2020, par « manque de liquidité » et qu’elle mandatait la SDT de procéder à la mise à jour et la perception des comptes impayés.

— PUBLICITÉ—

Depuis, la clientèle de Communication-Témiscamingue n’a pas eu de nouvelles de la part du service de comptabilité. Les citoyens ont tenté sans succès de joindre durant des mois le fournisseur de réseau internet pour honorer le service rendu et payer les comptes, afin de justement éviter la situation actuelle : une facture due de plus d’un an, à payer d’un seul coup.

Cette lettre avisait par ailleurs les utilisateurs que les frais de dépassement de la limite de téléchargement étaient quant à eux effacés, étant donné que Communication-Témiscamingue n’était pas en mesure d’en démontrer les fondements.

La notice indique la date butoir du 1er décembre 2021 pour effectuer le paiement, de l’équivalent rappelons le, de plus d’un an d’utilisation, sans quoi, les comptes impayés seront confiés à une agence de recouvrement.

La SDT n’a pas été en mesure de commenter le sujet, puisque le dossier est présentement judiciarisé.

Articles suggérés