— PUBLICITÉ—

L’Univers de papier de Claude Lafortune

25 Novembre 2021

par : Marjorie Gélinas

Si le nom de Claude Lafortune ne vous est pas familier, peut-être vous souvenez vous des émissions jeunesse Parcelles de Soleil et L’Évangile en papier, dont il a été l’animateur. Dans Parcelles de Soleil, qui a été diffusée à la télé de Radio-Canada de 1988 à 2000, Claude Lafortune recevait chaque dimanche des jeunes qui avaient vécu de mauvaises expériences ou qui devaient surmonter la maladie. Avec eux, il faisait une petite pièce de théâtre avec des décors et des personnages de papier qu’il fabriquait devant la caméra. Il a marqué l’enfance de toute une génération, intéressant les jeunes à la religion, l’histoire, la culture et l’art.

— PUBLICITÉ—
Lafortune_Claude.05.JPEG

Depuis le 19 novembre dernier et jusqu’au 31 janvier 2022, le centre d’exposition du Rift présente une exposition intitulée L’Arche de Noé, qui regroupe des œuvres de cet artiste-sculpteur, poète, conteur et magicien. Produite par le Musée des cultures du monde de Nicolet, L’Arche de Noé selon Claude Lafortune raconte, à la façon de l’artiste, l’histoire du grand déluge et de l’arche qui sauva Noé, sa famille et toutes les espèces animales de la Terre. L’exposition propose aux visiteurs de découvrir cette histoire millénaire de façon poétique et ludique tout en amorçant une réflexion sur les grandes questions soulevées par le récit.

Lafortune_Claude.10.JPEG

Diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal, Claude Lafortune a été enseignant en arts plastiques. Il a commencé sa carrière télévisuelle à la Société Radio-Canada comme décorateur pour les émissions La Boîte à Surprise, La Ribouldingue et La Souris verte. En plus d’animer plusieurs émissions jeunesse, il a participé à la création de plusieurs livres pour enfants et a été décorateur pour le théâtre. Au cours de sa carrière, il s’est vu décerner de nombreux prix et reconnaissances pour ses œuvres, mais aussi pour ses engagements et implications. Décédé en avril 2020 à l’âge de 83 ans, il laisse derrière lui une œuvre qualifiée de phénoménale. Jusqu’au 22 janvier prochain, la population témiscamienne aura donc l’opportunité d’aller admirer une parcelle de l’œuvre que ce grand homme a léguée au Québec. Il s’agit d’une belle sortie à réaliser en famille, puisque les sculptures de monsieur Lafortune sauront émerveiller les visiteurs de tout âge et inspireront peut-être même à réaliser des projets de bricolage en famille.

Lafortune_Claude.08.JPEG

Une exposition locale

Dans la Vitrine Découverte réservée aux projets régionaux à saveur émergente, on retrouve le projet 31 prétextes pour dessiner de Marc-André Martin, un entrepreneur et programmeur Web domicilié à Saint-Bruno-de-Guigues. Son exposition découle du « Inktober », un défi s’adressant aux artistes qui se déroule tout au long du mois d’octobre et qui consiste à dessiner tous les jours dans l’objectif de développer ses aptitudes en dessin dans le plaisir. C’est la toute première fois que monsieur Martin expose ses dessins.

La directrice artistique et coordonnatrice des activités du centre d’exposition du Rift, Émilie B. Côté, rappelle que, bien que le vernissage de cette exposition ait été annulé, le cinéma, la salle de spectacle et le centre d’exposition, incluant la boutique du Rift, demeurent ouverts au public.

Martin_Marc-André.01.JPEG

Articles suggérés