— PUBLICITÉ—

Toute une adaptation pour Transport G.G.R Ltée

21 Décembre 2021

par : Dominique Rioux-Blanchette, Initiative de journalisme local

Au Québec, le Plan pour une économie verte prévoit l’électrification des transports scolaires, à la hauteur de 65 % de la flotte automobile, d’ici 2030. Ce calcul est une projection, sachant que les autobus scolaires doivent être renouvelés tous les 12 ans.

Cette obligation de passer à une flotte électrique représentera beaucoup d’adaptation pour Transport G.G.R Ltée, situé à Saint-Bruno-de-Guigues, notamment au niveau des bornes de recharge. Le directeur Daniel Paquin confie que dans les grands centres, les autobus passent la nuit au même endroit, où sont installées les bornes électriques, tandis qu’en région, les autobus passent la nuit à la résidence des chauffeurs. De plus, à cela s’ajoute la question de la gestion des batteries. Sur tous les points, l’entreprise « est dans l’inconnu », car « ce n’est pas la même réalité », estime monsieur Paquin, qui prévoit recevoir le premier autobus électrique de G.G.R Transport en août prochain.

— PUBLICITÉ—

Afin de soutenir les entrepreneurs, le gouvernement du Québec alloue des montants pour les achats de bornes et de véhicules électriques, et ce, pour les deux - trois prochaines années seulement. Québec fait le pari que d’ici là, la demande aura augmenté, ce qui aura comme effet de stabiliser les prix, afin que l’industrie soit en mesure d’offrir des véhicules électriques à des montants similaires aux voitures à essence, telles qu’on les connait aujourd’hui.

En terminant, monsieur Paquin « espère que les prix vont baisser », car pour la première année, la subvention gouvernementale est de 150 000 $ (pour un autobus qui vaut présentement 300 000 $), à la deuxième année, le montant diminue à 125 000 $, puis les subventions se terminent à 100 000 $ pour la troisième année, à la suite de quoi, aucun montant n’est prévu jusqu’à preuve du contraire.

Articles suggérés