Marc Tanguay en tournée en Abitibi-Témiscamingue

31 mars 2022

par : Marjorie Gélinas

Le député de LaFontaine et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'économie, de PME, d'innovation et science ainsi que d'énergie et de ressources naturelles, Marc Tanguay, effectue cette semaine une tournée en Abitibi-Témiscamingue. Monsieur Tanguay profite de sa visite dans la région pour échanger avec des acteurs du milieu des enjeux qui les préoccupent et c’est dans le cadre de sa visite de l’entreprise LVL Global de Ville-Marie que nous l’avons rencontré le lundi 28 mars dernier.

« Honnêtement, j’ai été impressionné. La participation des employés dans le succès de l’entreprise; la haute direction qui mise sur l’importance de mettre les employés dans le coup; utiliser la ressource qui est ici, à portée de main; avoir une entreprise aussi qui a, avec la biomasse, une empreinte carbone minime. Au Québec, on devrait construire davantage avec des produits locaux notamment, ce que fait LVL ici avec les poutres », commente-t-il.

C’était la première visite de monsieur Tanguay dans la région à titre de porte-parole officiel. « Quand on fait notre programme politique, quand on fait des interventions en chambre, quand on questionne les ministres, c’est important de pouvoir dire, moi je suis allé à Ville-Marie et voici quels sont leurs défis, pour apporter des suggestions et dire " pourrait-on mieux faire? " C’est ça notre job. »

Au cœur des dossiers prioritaires du député, on retrouve la pénurie de main-d’œuvre ainsi que les défis liés au logement, aux services de garde et aux soins de santé. « Quand on dit qu’on veut avoir une main-d’œuvre qui puisse avoir accès à la garderie, qui va avoir un médecin de famille, qui va dire : c’est un milieu de vie qui me plaît, je vais m’établir ici, c’est important. » En lien avec le récent dépôt du budget, monsieur Tanguay croit que le gouvernement en place aurait pu mieux faire, notamment pour ce qui est de la pénurie de main-d’œuvre, « faire en sorte d’attirer davantage de travailleurs expérimentés, la formation de pointe, l’immigration régionale aussi. Nos priorités sont là, parce que l’après-pandémie, c’est là. Les entreprises ont plein de projets, plein de possibilités. Ils ne veulent pas manquer le train. Pour ça, ça prend logement, main-d’œuvre, services. »

Monsieur Tanguay est en région jusqu’au 1er avril et se réjouit de sa visite. « Chaque fois, on sort énergisés, avec plein d’idées, des visages, des conversations, des souvenirs, qui font en sorte qu’on est peut-être un peu plus pertinents à Québec », dit-il en terminant.

Articles suggérés