— PUBLICITÉ—

Le Foin Gourmet : La fierté de Malik et Éloi Gauthier

6 Mai 2022

par : Claudie Hamelin

Depuis un an, Malik et Éloi Gauthier sont à la tête de l’entreprise Le foin Gourmet. Les frères, âgés respectivement de 10 et 7 ans, sont les enfants d’Andréane et de Sébastien Gauthier. Le projet est né quand Andréane a entendu parler du fait que certains lapins n’aimaient pas le foin d’animalerie. Étant propriétaire de l’entreprise fourragère Tem Foin à Béarn, c’était logique pour elle de fonder cette entreprise avec les enfants. Leur foin est destiné aux petits rongeurs comme les lapins, les cochons d’Inde et les hamsters.

Malik et Éloi font tout eux-mêmes, sous la supervision de leur mère et avec le soutien moral de leur petit frère de 4 ans, Mathéo, qui les accompagne dans toutes les étapes. Pour madame Gauthier, cette entreprise permet d’enseigner la valeur de l’argent, du travail et de l’effort à leurs enfants. « J’ai appris la valeur de l’argent et je sais maintenant comment bien me présenter », explique le jeune Éloi.

276965744_682282952922513_7597947896561097422_n_WEB.jpg

Les deux frères achètent, ensachent, pèsent et vendent du foin frais de qualité qu’ils ont choisi minutieusement. « Avoir cette entreprise m’a appris la valeur du foin », confie Malik. Ils apprennent également les hauts et les bas d’avoir une entreprise. « Parfois, ce n’est pas toujours tentant d’aller faire des sacs, mais j’aime beaucoup rencontrer des gens et ramasser des sous pour mes projets », continue Éloi. Ils sont également initiés aux aléas du travail d’équipe. « Je trouve difficile de partager les tâches équitablement avec Éloi, mais j’aime bien faire l’étiquetage et la vente des sacs avec mon frère », renchérit Malik.

Cette entreprise aide aussi Malik et Éloi à avoir confiance en eux et en leur produit, et les sensibilise à l’importance de s’appliquer dans chaque étape. Selon Malik, ce qui distingue leur foin des autres, c’est tout l’amour qu’ils mettent dans leurs sacs. « Je suis très fier d’avoir une entreprise depuis mes 6 ans », termine le jeune entrepreneur, Éloi Gauthier.

Articles suggérés