— PUBLICITÉ—

Une nouvelle offre en arbres fruitiers

7 Mai 2022

par : Dominique Roy

La demande pour les arbres fruitiers est grandissante. Toutefois, pour planter ce type d’arbre dans sa cour, quelques connaissances de base sont nécessaires. Quelles variétés conviennent le mieux à la région? Au type de sol de la cour? Quelles sont les meilleures conditions pour que les fruits garnissent généreusement les branches? Que doit-on faire pour les entretenir? Quels sont les produits qui assurent la santé de l’arbre et du fruit? Comment éviter les maladies et les parasites? Voilà une expertise maintenant offerte chez les Cultures Biovie, à Saint-Edouard-de-Fabre, dont l’objectif est de répondre à ce besoin manifesté par la clientèle.

La pépinière

arbres fruitiers 2.jpg

La pépinière est une nouvelle section d’envergure qui s’ajoute à l’offre de fleurs et de plantes déjà existante. En plus des 160 variétés d’arbres et d’arbustes ornementaux, on y trouvera plusieurs centaines d’arbres et d’arbustes fruitiers. Pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, argousiers, abricotiers ne sont que quelques exemples de variétés offertes. Tout le nécessaire pour la plantation et l’entretien font aussi partie de l’inventaire de l’entreprise, par exemple, engrais, compost, paillis, terre. De plus, Michel Tessier, expert en arbres fruitiers, fait maintenant partie de l’équipe pour conseiller les clients et répondre à leurs questions.

Michel Tessier est un passionné d’arbres fruitiers. Dans la cour arrière de sa maison, son verger compte 36 arbres à fruits. D’année en année, il ajoute de nouvelles variétés. Son rêve de transmettre ses connaissances se réalise enfin. Le voilà expert-conseil dans un domaine pour lequel il s’investit depuis longtemps. La pépinière d’un peu plus de 2000 arbres et arbustes est maintenant son nouveau terrain de jeux.

Les défis

L’offre d’un produit comme l’arbre à fruits exige une planification des plus minutieuses. Entre autres, en temps de pandémie, l’approvisionnement d’arbres fruitiers est difficile. Il faut aussi penser à la diversité sans oublier que la plupart de ces arbres ont des besoins particuliers, propres à chaque variété. La formation des employés est donc en continu. De plus, la réception des plants se fait en deux périodes, une partie en mai alors que d’autres variétés ne seront livrées qu’au mois d’août, ce qui nécessitera une réouverture des serres en septembre. Enfin, l’espace fait partie aussi de la planification. Une section de terre fut défrichée pour accueillir les arbres; la pépinière sera donc extérieure.

Articles suggérés