— PUBLICITÉ—

Parents… sur les bancs d’école!

12 Mai 2022

par : Annaël Graal Biampandou | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

L’humain au centre des préoccupations : c’est avec cette vision que le Centre Frère-Moffet lance un projet de grande envergure et d’une dimension humaine avec comme thème : Parents en action. L’objectif? Permettre la formation à des parents bien occupés.

« C’est un projet qui vise à s’adapter à la réalité des jeunes parents ou des parents plus âgés aussi. Il est très adapté, ça veut dire qu’il faut 15 heures/semaine pour faire comme un temps plein. Ce sont des formations rémunérées en partenariat avec Services Québec d’où viennent les subventions pour que ces gens-là puissent avoir un salaire la semaine pour poursuivre leurs études », explique Martine Bergeron, référente du projet.

Il n’y a pas d’âge limite, la seule condition c’est d’être un parent en action. « C’est tout parent qui est intéressé à venir terminer ou compléter son secondaire ou aller sur le marché de l’emploi, donc se préparer pour avoir un métier semi-spécialisé », précise madame Bergeron. Il s’agit d’un projet avec un spectre large pour accepter le plus grand nombre de candidats possible. La partie académique est assurée par le Centre Frère-Moffet (la formation générale des adultes, fin du secondaire et apprentissage de métier semi-spécialisé), toute la partie non académique (projet de vie, développement personnel) est prise en charge par Martine Bergeron. « C’est moi qui regarde pour trouver les ateliers dont les participants ont besoin selon leurs intérêts et leurs besoins. Ça peut être la gestion du stress, les finances, le budget, ça peut être d’apprendre l’avantage au niveau de l’informatique, la nutrition, les compétences parentales, une remise en forme, compétences sociales, etc. »

S’épanouir en étant parent

Ce projet vise vraiment à faciliter une croissance au développement des projets de vie de l’individu, vise un accrochage scolaire, l’épanouissement de la personne. « Par fierté, aller compléter un diplôme, avoir de l’emploi, mais aussi toute la partie sortir de chez soi, rencontrer des gens, créer des liens, aller développer cette curiosité et aller développer aussi toutes sortes de connaissances plus larges que justes académiques. C’est vraiment le développement de la personne dans son entièreté », ajoute-t-elle. Pour ce faire, l’initiative se veut facilitante pour les parents dans leur projet de retour académique, mais aussi dans leur projet de vie. La mise en place d’une halte-garderie et le soutien pour le transport en sont des exemples.

Partenariats et collaborations

Pour donner de l’efficacité dans la faisabilité, l’idéal est toujours d’être accompagné dans les différents volets. Pour la halte-garderie, « nous sommes en partenariat avec la Maison de la Famille. Au niveau de la nutrition, nous visons le CISSSAT. Il y a aussi des subventions gouvernementales qui sont sorties en avril, nous verrons aussi avec le centre de l’enfance pour bâtir une halte-garderie. Concernant les ateliers, nous aimerions voir avec le Carrefour Jeunesse-Emploi du Témiscamingue. Ils ont déjà des ateliers existants qui sont bien montés, qui ont fait leurs preuves et qui marchent. »

La formation sera lancée d’ici juin, le projet est en pleine campagne de recrutement pour avoir les dix candidats. Pour toutes informations, les intéressés sont invités à communiquer avec Martine Bergeron au 819-629-2144 poste 2022.

Articles suggérés