— PUBLICITÉ—

Favoriser l'accueil de nouveaux résidents

13 Mai 2022

par : Annaël Graal Biampandou | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Reconnue comme terre d’accueil et d’opportunités, l’Abitibi-Témiscamingue continue dans sa lancée de perspectives pour mieux accueillir et recruter la main-d’œuvre dont la région a besoin. L’acteur financier Desjardins ainsi que son partenaire le Carrefour Jeunesse Emploi du Témiscamingue (CJET) continuent de travailler en connivence et à accomplir leur mission pour rendre la vie de plus en plus agréable sur le territoire. C’est ce à quoi répond le programme Repères qui a été présenté le 3 mai dernier en conférence de presse.

« L’attraction de la main-d’œuvre, l’attraction et le recrutement sont essentiels pour l’essor économique en tant que territoire et pour assurer le développement du milieu pour les prochaines années. Ce défi majeur touche grandement les employeurs de nos communautés et restreints de multiples initiatives porteuses », a expliqué d’entrée de jeu Chantal Parent, directrice générale des caisses Desjardins.

Selon Service Québec, plus de 80 professions sont touchées par une pénurie de main-d’œuvre, et majoritairement pour le personnel de niveau technique et universitaire, presque tous les secteurs sont touchés (ressources naturelles, construction, fabrication, transport, commerce et services incluant culture, tourisme, enseignement, santé, administration publique, etc.). Tous ces facteurs freinent grandement le développement des entreprises de la région. Dans le cadre de la création du programme Repères, Desjardins Abitibi-Témiscamingue annonce un investissement de 460 000 $.

Qu’est-ce que le programme Repères?

Le programme Repères est une sorte de soutien concret en aide à l’établissement et l’enracinement dans la communauté. Les différents volets viennent en aide aux nouveaux résidents et travailleurs permanents en Abitibi-Témiscamingue. Les aides financières servent à aider au déménagement, à l’intégration et à l’enracinement de ceux et celles qui auront choisi d’épouser la région. « Les Carrefours Jeunesse Emploi seront nos partenaires de choix, par leur mission d’accueillir les familles et en être les porteurs. Nous souhaitons être un acteur majeur au niveau des enjeux de l’attraction de la main-d’œuvre et du recrutement en partenariat avec notre milieu », a commenté François Prévot, directeur général de la Caisse Desjardins du Témiscamingue.

Au CJET, le travail d’accueil, d’accompagnement, d’attraction et de rétention de nouveaux arrivants se fait depuis plus de 20 ans. « Nous sommes fiers de participer au projet Repères. Grâce au projet pilote réalisé au Témiscamingue au cours des trois dernières années, il a été possible de constater que le programme répond à un besoin pour les gens qui choisissent la région et crée un sentiment positif à l’égard du territoire. Ce programme est un outil supplémentaire pour le milieu et sert de levier pour favoriser l’accueil et l’intégration durable, et permet également à notre région de se démarquer à travers l’ensemble des régions du Québec en termes d’incitatif à l’établissement parce que la compétition est grande à l’égard du recrutement de main-d’œuvre », a dit Hélène Nickner, directrice générale du CJET.

Le programme Repères se décline en trois volets. J’explore s’adresse aux étudiants qui souhaitent s’installer en région en offrant un montant de 500 $. « Comme il est prouvé que les jeunes s’établissent et travaillent et proximité de leur lieu de stage de fin de parcours, ce volet est très important pour favoriser le retour de nos jeunes en région », explique madame Nickner. Je m’installe est une contribution de 750 $ pour les gens qui s’établiront et viendront travailler au Témiscamingue, pour couvrir diverses dépenses liées à l’installation, le déménagement, les repas, les déplacements, etc. Finalement, le volet Je tisse des liens permet de bien ancrer les nouveaux arrivants avec un montant de 250 $ pour couvrir des frais d’inscription à des sports et loisirs, que ce soit pour enfants ou adultes d’une même cellule familiale, ou encore pour un engagement bénévole auprès d’un organisme du milieu. On encourage la personne à s’impliquer dans son milieu, se réseauter, ce qui facilitera son intégration dans la vie de la communauté pour un établissement durable.

Le programme a déjà permis d’aider de nouveaux arrivants, comme en témoigne Stéphanie Therrien, bénéficiaire de Repères. « Je viens de Montréal, je suis native de la Montérégie plus précisément. J’ai décidé en décembre 2020 de faire le grand saut, de partir et de venir m’établir en région. J’occupe le poste d’agent d’aide à la réussite et animatrice à la vie étudiante au Centre Frère-Moffet. Les primes m’ont permis de faire le grand pas et de m’engager à le faire. On s’entend, Montréal-Témiscamingue c’est huit heures de route à faire, ça peut être déstabilisant… Donc ça m’a beaucoup aidé pour le volet du déménagement et aussi à la recherche d’un logement, c’est là où le Carrefour Jeunesse Emploi m’a beaucoup accompagnée. »

Articles suggérés