— PUBLICITÉ—

Investissement majeur au Centre Frère-Moffet

26 Mai 2022

par : Marjorie Gélinas

photo : Éric Larivière, directeur général du Centre de services scolaire Lac-Témiscamingue

Le jeudi 19 mai dernier, Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, était au Centre Frère-Moffet, à Ville-Marie, pour procéder à une annonce importante au nom du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Cette annonce concerne une aide financière de près de 5,4 millions de dollars qui est accordée au Centre de services scolaire du Lac-Témiscamingue (CSSLT) et, plus précisément, au Centre Frère-Moffet, pour doter l’établissement d’enseignement de nouvelles infrastructures et équipements pour trois programmes d’études de la formation professionnelle, soit Horticulture et jardinerie, Production horticole et Grandes cultures. « La région du Témiscamingue aura l'occasion de voir pousser et fleurir sa propre relève en horticulture et en agriculture. En retour, les élèves n'ont pas non plus à s'exiler dans d'autres régions pour faire ce choix de carrière. L'accessibilité à une offre de formations diversifiées et à des infrastructures de qualité est primordiale pour motiver nos jeunes à obtenir leur diplôme. Nous travaillons très fort pour donner un nouveau souffle au secteur de la formation professionnelle, qui représente une avenue vraiment intéressante pour amener les jeunes vers des métiers stimulants et valorisants », a déclaré monsieur Dufour.

— PUBLICITÉ—

Le directeur général du CSSLT, Éric Larivière, est satisfait de l’annonce de cet investissement, prévu dans le Plan québécois des infrastructures 2019-2029, qui permettra au Centre Frère-Moffet de compléter l’implantation des trois programmes d’études. « Par cet investissement, le Ministère reconnaît l'importance de la formation professionnelle dans le secteur agricole. Il la valorise en finançant un ajout d'espaces et d'équipements, permettant ainsi aux élèves de notre région d'avoir accès à des infrastructures renouvelées qui s'arriment aux besoins du marché du travail », a mentionné monsieur Larivière.

Marie-Luce Bergeron, la directrice du Centre Frère-Moffet, a souligné que c’est depuis 1998 que la direction du centre d’enseignement professionnel travaille à l’arrimage de ces programmes d’études. Il s’agit donc d’un projet de longue haleine qui, à force de persévérance, se concrétise enfin.

Le CSSLT est présentement en appel d’offres pour la réalisation des travaux de construction et de réfaction qui, si tout se déroule comme prévu, devraient débuter en 2023.

Articles suggérés