— PUBLICITÉ—

Relance de la campagne Hello/Bonjour dans le district du Temiskaming

4 Juin 2022

par : Dominique Roy

photo : 2. Tiemoko Ouatra de l'ACFO Témiskaming et Stéphanie Éthier de l'initiative Leadership entrepreneurial pour les francophones lancent la campagne Hello/Bonjour

Qui dit relance économique dit retour de la campagne Hello/Bonjour dans les entreprises francophones du Temiskaming ontarien. L’objectif est d’encourager les entreprises francophones du district du Timiskaming à afficher leur bilinguisme pour donner la chance aux clients de s’exprimer dans la langue de leur choix. C’est donc depuis le 24 mai dernier que le projet Hello/Bonjour est lancé, ce qui signifie que les entreprises francophones participantes s’afficheront très bientôt dans les deux langues officielles.

— PUBLICITÉ—
Trousse Hello-Bonjour_WEB.jpg

L’initiative Leadership entrepreneurial pour les francophones travaille en collaboration avec l’ACFO Témiskaming pour relancer la campagne Hello/Bonjour qui avait connu beaucoup de succès dans le passé. Avec la pandémie et la fermeture temporaire de plusieurs commerces, le projet avait plutôt sombré dans l’oubli. La relance économique lui permet donc de reprendre vie.

Tiemoko Ouatra et Stéphanie Éthier_WEB.jpg

Stéphanie Ethier, chargée de projet pour l’initiative Leadership entrepreneurial pour les francophones, est responsable de la promotion de cette campagne. « J’ai préparé des trousses qui vont être remises aux entreprises qui veulent se joindre au projet. La trousse leur fournit des outils qui leur permettent de s’afficher dans les deux langues officielles et qui les aident à mettre en place cette campagne dans leur entreprise dans le contexte de la relance économique. » Depuis le 24 mai, madame Ethier invite donc les entreprises de la région à se joindre au mouvement Hello/Bonjour qui est un atout pour l’économie de la communauté. « La campagne apporte un sentiment d’appartenance au consommateur et elle encourage l’achat local en même temps. » En effet, c’est une façon de briser la barrière de la langue. « C’est bon pour nos francophones d’ici, mais aussi pour les gens du Québec qui viennent magasiner chez nous. Ils vont maintenant savoir que telle ou telle entreprise offre un service en français, ce qui va sûrement les encourager à magasiner dans ces commerces-là. »

Déjà une trentaine d’entreprises du district du Temiskaming bénéficient des services de l’initiative Leadership entrepreneurial pour les francophones. Madame Ethier croit que ces entreprises n’hésiteront pas à afficher leur bilinguisme. Par contre, sa promotion ne se limite pas à celles-ci. Elle compte en approcher le plus possible pour que les Hello/Bonjour fassent désormais partie du paysage entrepreneurial de la région.

Articles suggérés