— PUBLICITÉ—

Journée porte ouverte pour célébrer les 30 ans du CÉA

16 Juin 2022

par : Dominique Roy

C’est le jeudi 9 juin qu’avaient lieu les célébrations du 30e anniversaire du Centre d’éducation des adultes (CÉA) de New Liskeard. Comme le 25e anniversaire avait été célébré en grande pompe il y a cinq ans, l’équipe du CÉA a choisi cette fois une formule plus sobre, mais tout aussi courtoise et festive, pour réunir les francophones de la communauté qui ont développé un réel sentiment d’appartenance avec l’institution. Plus d’une cinquantaine de personnes ont répondu à l’appel de cette journée porte ouverte, une mission accomplie pour Peggy Morin, coordonnatrice du CÉA.

CÉA célèbre ses 30 ans_WEB.jpg

Entre 11 h et 14 h, la communauté était invitée au 21, rue Armstrong Sud pour découvrir les 30 raisons de célébrer le 30e anniversaire du CÉA, entre autres, rencontrer l’équipe qui y travaille, visiter les locaux, réseauter, encourager la francophonie, découvrir les services offerts, connaître les succès et les moments forts vécus au Centre, vivre des activités en français, etc. La cinquantaine d’invités a défilé dans l’établissement en participant à la visite autoguidée des locaux. Sous la forme d’une chasse au trésor, les gens devaient repérer les codes QR pour ensuite visionner les courtes vidéos préparées spécialement pour l’occasion. Un goûter était servi, des assiettes de nachos étaient vendues et le tout s’est terminé par quelques parties de bingo lors desquelles de nombreux prix furent offerts. « Les points forts de la journée ont été les sourires, les rires, les petits rassemblements impromptus et les retrouvailles, parce qu’il y a des gens qui n’avaient jamais mis les pieds dans nos locaux actuels. C’était aussi l’occasion de recevoir nos partenaires et de les remercier, parce que sans eux, le CÉA ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui », confie Peggy Morin.

— PUBLICITÉ—

Des participantes à la journée porte ouverte ont partagé les raisons qui les ont motivées à venir célébrer le 30e anniversaire. « J’ai entendu l’annonce de la journée porte ouverte à la radio. Ça me tentait de participer parce que je suis déjà venue au Centre d’éducation des adultes pour apprendre des cours d’ordinateur. Je suis très contente d’être venue », a dit Dora Vincent.

« J’ai déjà suivi des cours ici, donc je voulais venir socialiser. Je suis à la retraite et je profite de ce temps-là pour apprendre. Les cours ici sont de qualité, il y a du service. L’équipe est avenante, on nous accepte comme on est, elle est ouverte d’esprit et créative pour trouver les cours à offrir qui répondent bien aux besoins des gens. Moi, j’ai déjà suivi un cours de pâtisserie et j’ai aussi suivi des cours sur l’utilisation de l’iPhone et d’une tablette électronique. D’ailleurs, c’est parce que j’ai suivi le cours sur la tablette électronique que j’ai pu ensuite suivre le cours de pâtisserie qui s’est donné à distance pendant la pandémie », explique Aline Villemure.

« J’ai 24 ans et j’ai commencé à venir au Centre des adultes en 2019. Quand je suis arrivée ici, je me sentais déjà aimée par les membres du personnel. Les gens ici sont toujours de bonne humeur, ils veulent toujours nous donner du bon service. J’ai toujours aimé ça venir ici. Je voulais célébrer le 30e avec les gens d’ici que j’aime. J’ai suivi beaucoup de cours pour les adultes et ceux qui m’ont le plus aidée, il y a les cours d’ordinateur comme Word, Excel, des cours qui m’aident en marketing pour faire des affiches, comme Canva ou Pinterest. Je travaille à l’Open Studio Libre à Haileybury et les cours de marketing m’aident à faire de la publicité pour les cours d’art que je donne là-bas », raconte Mélanie Bourgeois.

Le CÉA en quelques mots

Le Centre d’éducation des adultes a ouvert ses portes en 1992, à Cobalt. C’était un lieu de formation destiné aux travailleurs affectés par la fermeture de mines de la région. Le CÉA était le premier site mondial francophone à utiliser Pathfinder, un programme d’apprentissage géré par ordinateur. À ses débuts, le CÉA recevait une subvention d’assurance-emploi pour 10 postes d’apprentissage. C’était le début du programme d’alphabétisation. En 1994, le CÉA s’établit à Kirkland Lake, mais ce centre ferma ses portes deux ans plus tard pour retourner à Cobalt. En 1998, c’est le grand déménagement à New Liskeard, dans l’édifice où il se situe actuellement. Au fil des ans, l’offre s’est actualisée, diversifiée et multipliée.

Aujourd’hui, le CÉA est chapeauté par deux ministères : le ministère de l’Éducation qui lui permet d’offrir des cours à crédits menant au diplôme d’études secondaires de l’Ontario et le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences qui fait de lui un centre d’alphabétisation et de formation de base permettant aux adultes de participer à des ateliers pour approfondir leurs connaissances et leurs compétences en français, en informatique et technologie et autres domaines. Annuellement, ce sont près de 200 personnes qui sont inscrites dans cet établissement. De plus, c’est au CÉA que se déploie l’initiative Leadership entrepreneurial pour les francophones, un projet financé par FedNor qui cherche à appuyer les entrepreneurs francophones de la région du Témiskaming afin d’accélérer les efforts de relance et de croissance économique.

Articles suggérés