Le théâtre communautaire de l’avant

2 juillet 2022

par : Annaël Graal Biampandou | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

photo : Réal Couture | Crédit photo : Photographie par Jean-François Girard

Du 16 au 19 juin derniers s’est tenu le Colloque international – Les théâtres des collectivités, organisé, entre autres, par le Centre interuniversitaire de recherche sur la littérature et la culture québécoise de l’Université de Montréal. Réal Couture y participait comme intervenant. « Le colloque portait sur ce qu’on appelle cette autre parole théâtrale, en fait qui est le fruit d’initiatives communautaires et malheureusement dont on parle très peu », explique d’entrée de jeu monsieur Couture.

L’objectif du colloque était d’aborder la question des théâtres axés sur la communauté, qui malheureusement sont peu documentés. L’événement a permis un précieux dialogue entre les praticiens et les théoriciens, les chercheurs. « Nous avons eu le privilège d’entendre et de questionner une vingtaine de conférences qui portaient sur ce qu’on appelle des expériences marquantes du milieu du théâtre de collectivité », raconte Réal Couture.

Des gens de partout

Le colloque étant international, parmi les participants, on pouvait compter des gens comme Brigitte Joinnault de l’Université de la Côte d’Azur. « Elle nous a parlé du théâtre social de communauté, de l’efficacité des arts du spectacle. Il y avait également monsieur Cruz de l’Université de Porto qui nous a parlé des pratiques artistiques communautaires qui sont liées à la participation civique et politique du milieu. Il y avait Domingo Hernandez qui était de l’Université de Veracruz qui lui a abordé la confrontation entre le théâtre indigène et le théâtre paysan… et bien d’autres ! » explique le Témiscamien.

L’intervention de Réal Couture à la conférence portait sur la grande mobilisation du milieu théâtral amateur au Québec. « J’ai eu le plaisir de partager avec les gens notre parcours de tout ce qu’on a vécu pendant trois ans pour arriver à la réalisation du grand rassemblement au niveau des états généraux du théâtre amateur au Québec. »

Pour joindre l’utile à l’agréable, les participants ainsi que les intervenants ont eu l’honneur d’assister à des spectacles comme le théâtre universitaire, un spectacle du côté autochtone. « C’était vraiment une belle dynamique pendant ces quatre jours de confronter toutes nos réalités au niveau du théâtre communautaire. »

Moments de partage

Ces rencontres pour le théâtre communautaire ont permis de belles discussions enrichissantes. « Nous avons eu l’occasion de partager ensemble et en même temps de se ressourcer ensemble sur ce qu’on peut réaliser au niveau de l’approche communautaire du théâtre et de pouvoir mettre en commun le résultat de ces échanges-là », dit en terminant Réal Couture.

Articles suggérés