— PUBLICITÉ—

Portrait des candidats aux élections dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue

17 août 2022

par : Alexandra Cotten | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

À l’approche des élections cet automne, voici un portrait des candidats qui se présentent pour les différents partis pour la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

Jean-Francois Vachon_2

Jean-François Vachon est le candidat officiel du Parti Québécois. Originaire de Rouyn-Noranda et fier résident de l’Abitibi-Témiscamingue, il travaille comme adjoint aux communications du député fédéral du Bloc Québécois, Sébastien Lemire. Ancien journaliste, il a œuvré au cours des dix dernières années au journal local Le Citoyen, y développant une connaissance fine des dossiers régionaux. Monsieur Vachon détient un diplôme d’études collégiales en journalisme du Cégep de Jonquière ainsi qu’un baccalauréat en enseignement secondaire, concentration français, de l’UQAT. Pour lui, c’est important de travailler avec tout le monde, peu importe les divergences d’opinions. « Nous savons que nous sommes là, d’abord et avant tout, pour améliorer la vie quotidienne de nos concitoyens et concitoyennes régionaux », de dire le candidat du PQ.

295656973_457311289548527_7584710060400432365_n_2

Arnaud Warolin, candidat officiel du Parti libéral dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, a plus de 16 années d’expérience au sein du milieu municipal. Il a été le premier préfet élu au suffrage universel de la MRC de Témiscamingue. Impliqué auprès de nombreuses organisations œuvrant en matière de développement régional, le résidant du quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda a toujours su demeurer à l’écoute de sa communauté. Il a exercé l’urbanisme en pratique privée durant 4 ans avant de se joindre à l’équipe de la Société Hydro-Québec à titre de responsable des relations avec le milieu.  Les valeurs de la justice sociale, de l’équité intergénérationnelle et le respect des libertés individuelles sont le moteur de son implication. « Je m’engage à être à l’écoute des préoccupations des citoyens et porter les causes qui leur tiennent à cœur avec détermination à l’Assemblée nationale », souligne Arnaud Warolin.

Robert Daigle_2

Robert Daigle est le candidat officiel du Parti conservateur dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue. Père de 8 enfants et diplômé du Collège de l’Outaouais en techniques policières et de l’Institut de police du Québec, il possède une longue feuille de route en tant qu’ouvrier et représentant syndical dans les secteurs forestier et minier. Selon lui, la valorisation du développement responsable de nos ressources agricoles, minières et forestières est un incontournable pour redynamiser des régions comme la nôtre. « On possède des richesses que l’on doit exploiter intelligemment pour créer des emplois de qualité et ainsi insuffler une énergie nouvelle à notre économie », dit monsieur Daigle. Il souhaite que les prises de décisions soient décentralisées vers les régions. « On a besoin de pouvoir instaurer des solutions à nos problèmes locaux rapidement. »

Emilise LT_2

La députée de Québec Solidaire, Émilise Lessard-Therrien, se présente à nouveau dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue. Les services de garde, le logement, la pénurie de main-d’œuvre et surtout la santé sont au cœur des questions qu'elle entend défendre dans son comté si elle est réélue. Selon elle, le parti au pouvoir a carrément nié les problèmes en Abitibi-Témiscamingue, comme la crise que l’on vit dans le réseau de la santé. « La santé va rester un de mes dossiers prioritaires, parce que la situation depuis 2018 n’a fait que se dégrader. Il y a un an et demi, on était à moins 250 infirmières, et là, on est à moins 330 infirmières. « Ça fait des services qui ne peuvent pas ouvrir dans notre région : le centre de cancérologie en est un exemple à Rouyn-Noranda ».

Deux jours après l’annonce officielle de sa candidature dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Claude Thibault, candidate pour la Coalition Avenir Québec, s’est retirée de la course, ayant changé d’idée pour des raisons personnelles. Elle ne participera pas à la prochaine campagne électorale pour la CAQ. Selon d'autres médias, Daniel Bernard serait le nouveau candidat pour la CAQ, ancien député de 2003 à 2007 et de 2008 à 2012 pour le Parti libéral.

Les citoyens sont invités à s’informer et à voter le 3 octobre prochain !

Articles suggérés