— PUBLICITÉ—

Une foire d’emplois tant attendue

6 octobre 2022

par : Dominique Roy | Journaliste de l’Initiative du journalisme local

Une quarantaine d’employeurs de Temiskaming Shores et des environs étaient présents à la foire d’emplois qui avait lieu le 27 septembre dernier à la salle Riverside de New Liskeard. Après deux années de foire virtuelle, l’événement en présentiel était attendu avec impatience, notamment par les employeurs qui cherchent tant bien que mal à pourvoir des postes au sein de leur entreprise ou leur organisation en cette dure période de pénurie de main-d’œuvre.

C’est entre 11 h et 17 h que les gens de la communauté étaient accueillis par les partenaires qui ont organisé cette foire et les employeurs. Environ deux cents personnes ont répondu à l’appel. Pour Natalie Blanchet, coordonnatrice du centre d’emplois de New Liskeard, il s’agit d’un nombre satisfaisant. « La circulation d’un kiosque à l’autre se fait bien. Ça permet aux gens d’avoir du 1 à 1 avec les employeurs. S’il y a trop de gens, il y a des files d’attente, et ça ne laisse pas beaucoup de temps aux employeurs pour rencontrer ceux qui cherchent des emplois. »

Des postes ou des contrats de travail à temps plein, à temps partiel, pour les étudiants, de jour, de soir, de semaine, de fin de semaine… il y avait de tout pour tous les goûts. De nombreux secteurs étaient représentés. Madame Blanchet précise que le marché du travail est en pleine mutation depuis la pandémie. Les critères des employeurs ne sont plus aussi sélectifs. « Ils cherchent juste des employés qui veulent travailler. C’est une crise qu’on vit. Ils veulent des employés pour les postes non comblés. »

Fait intéressant : l’équipe du centre d’emplois était disponible tout au long de la journée, à la salle Riverside tout comme dans leurs locaux habituels, pour outiller les candidat.e.s intéressé.e.s à postuler auprès des employeurs. Pour Natalie Blanchet, il était important que ce service complémentaire soit offert la journée même de l’événement, par exemple, la photocopie de documents, l’aide à la rédaction du curriculum vitae, etc.

Julie Joncas est directrice générale à la Commission de formation du nord-est (CFNE). La mission de l’organisme est de promouvoir une planification efficace des programmes et des services de formation et de développement de la main-d’œuvre afin que des travailleur.ses qualifié.e.s soient disponibles pour répondre aux besoins du marché du travail local. Madame Joncas coordonne, avec plusieurs partenaires, la tenue des foires d’emplois dans les districts du Temiskaming et de Cochrane. Après la foire de New Liskeard, elle se rendait d’ailleurs à celle de Kirkland, le lendemain. Aussi, elle fera partie de l’organisation de celle de Timmins qui se tiendra le 19 octobre. « Mon principal intérêt, qui est en lien avec notre mandat, c’est de mieux comprendre les enjeux du marché du travail pour mieux les communiquer au sein des communautés que l’on dessert, comme les collèges, les différents ministères, les écoles secondaires. Il faut s’assurer que ce dont ont besoin les employeurs soit reflété dans la programmation, les programmes d’emplois et les programmes de formation qui sont offerts au sein de ces établissements-là. » Bref, une foire d’emplois, comme celle de New Liskeard, est une occasion pour Julie Joncas de prendre le pouls et d’amasser un maximum d’informations pour bien comprendre ce qui se passe actuellement sur le marché du travail. « Pour terminer, je veux juste ajouter qu’on était dû pour une foire en personne. Ça fait du bien de pouvoir avoir des rencontres en face à face. Juste le nombre d’employeurs qui ont répondu à l’appel, ici et à Kirkland Lake, ça reflète très bien ce qui se passe sur le marché du travail. Je n’ai jamais vu autant d’emplois, dans autant de secteurs, dans autant de communautés. » Et pour le nombre d’employeurs présents à la foire, mesdames Blanchet et Joncas sont unanimes, jamais il n’y en a eu autant. C’est une année record.

Articles suggérés