— PUBLICITÉ—

Hausse du taux directeur de la BDC

27 novembre 2022

par : Marie-Soleil Legendre | journaliste de l’Initiative du journalisme local

photo : Tima Miroshnichenko (Pexels)

La Banque du Canada a annoncé sa décision d’augmenter son taux directeur d’un demi-point le 26 octobre dernier. Il s’agit de la sixième hausse consécutive de l’année pour en arriver au taux de 3,75 %. L’institution agit avec l’objectif de faire diminuer l’inflation qui demeure élevée partout dans le monde.

— PUBLICITÉ—

Comme le taux directeur augmente, les taux d’intérêts sur les emprunts et les hypothèques ainsi que le coût des services gouvernementaux vont aussi augmenter. À la suite de cette annonce, le premier ministre du Québec François Legault et le premier ministre du Canada Justin Trudeau ont annoncé l’adoption de différentes mesures pour venir en aide aux citoyens touchés par ces augmentations, ce qui touchera donc les Témiscamiens.

Le gouvernement du Québec a partagé son intention de déposé à la prochaine rentrée parlementaire un projet de loi ayant comme but de limiter à 3 % une éventuelle hausse des tarifs gouvernementaux comme les frais liés au permis de conduire, à l’immatriculation, au coût des factures d’Hydro-Québec ou encore celles des garderies. Le premier ministre du Québec maintien sa promesse électorale d’envoyer un chèque de 600 $ aux personnes ayant un revenu inférieur à 50 000 $ et un chèque de 400 $ aux personnes qui gagnent entre 50 000 $ et 100 000 $. Ces montants seront remis dès décembre. Daniel Bernard, député de la CAQ pour Rouyn-Noranda–Témiscamingue, soutient que le gouvernement provincial n’a aucun rôle dans l’augmentation du taux directeur, mais que les actions apporter par son parti vont venir en aide à l’ensemble des Québécois.es.

Du côté fédéral, le Sénat a adopté le projet de loi C-30 du gouvernement libéral le 18 octobre du mois passé. En conséquence, les Canadiens qui reçoivent déjà un remboursement de la taxe sur les produits et services (TPS) recevront un montant supplémentaire qui doublera le montant de ce remboursement pour les six prochains mois. La vice-première ministre et ministre des Finances Chrystia Freeland reconnaît l’importance d’agir contre l’inflation dans l’énoncé économique de l’automne. Elle rassure les citoyens canadiens en affirmant que le pays et son économie vont réussir à traverser les temps difficiles qui approchent.

Pour Sébastien Lemire, député du Bloc Québécois à la chambre des communes pour la circonscription d’Abitibi-Témiscamingue, le gouvernement pourraient en faire plus pour les gens de la région. « Mis à part reconnaître l’inflation, l’énoncé économique du gouvernement fédéral n’apporte rien de nouveau pour aider les gens du Témiscamingue. La grande majorité des mesures proposées était déjà connue dans le budget. »

La Banque du Canada prévoit que le taux d’inflation restera autour de 7 % d’ici la fin de l’année, et va descendre à 3 % pour la fin de 2023. Le retour à la cible de 2 % est prévu pour la fin de 2024.

Articles suggérés