— PUBLICITÉ—

Une école à la recherche de menteries

8 janvier 2023

par : Marie-Soleil Legendre | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Le conteur professionnel Guillaume Beaulieu a remporté à trois reprises dans le passé le concours du meilleur menteur en Abitibi-Témiscamingue et en Estrie. Pour l’année scolaire 2022-2023, il collabore avec l’école primaire de Béarn pour un projet qui a comme objectif de préserver et mettre en valeur le contenu des « bonnes vieilles menteries » des conteurs-menteurs témiscamiens. Guillaume Beaulieu explique qu’au Témiscamingue, « Dans l’ancien temps, on avait développé des manières intéressantes de raconter des histoires. Dans certains cas, c’est surtout de la personne qui les racontait qu'on se souvient. Mais il reste des histoires qui ont circulé de bouche à oreille. »

C’est dans le cadre d’un projet Culture à l’école, un programme qui a comme but la formation de citoyens actifs sur le plan culturel en multipliant les expériences offertes aux élèves, que le conteur se rend une fois par mois dans les classes de troisième jusqu’à la sixième année pour apprendre aux enfants les techniques propres à la tradition des conteurs-menteurs, le contexte historique de leur l’époque et pour leur partager des informations à propos de certains conteurs-menteur dont on parle encore aujourd’hui dans le village de Béarn comme Viateur Bellehumeur, Ambroise Bellehumeur et quelques autres. Pour se faire, l’école primaire de Béarn demande l’aide de la population pour amasser des menteries, pour que celles-ci puissent ne pas être oubliées.

— PUBLICITÉ—
Guillaume Beaulieu facebook

Mois après mois, les élèves ont la chance de développer leur talent pour le conte, la création de petites menteries et se préparent pour la présentation du projet qui se fera devant le public en mai prochain. « Beaucoup de jeunes de l’école comprennent si vite le contexte, les trucs et ils ont tellement de plaisir, qu’on avance assurément vers un spectacle impressionnant qui révèlera des talents naturels au public témiscamien. À la fin, on aura envie de croire à 100% les menteries exposées », affirme Guillaume Beaulieu. Les enfants vont raconter certaines menteries qu’ils ont inventées et vont interpréter à leur manière certaines menteries d’autres conteurs. Des précisions concernant le lieu, la date et l’heure du spectacle de fin d’année viendront dans les prochains mois.

Pour se faire, l’école primaire de Béarn demande l’aide de la population pour amasser des menteries, pour que celles-ci puissent ne pas être oubliées. Que ce soient des textes écrits, des enregistrements audio ou vidéo, ou même seulement le souvenir d’une bonne menterie à raconter, cela pourrait leur être utile. Si vous avez du matériel, il est possible de contacter directement Guillaume Beaulieu par Facebook ou par son site web www.guillaumeconteur.com. Il est aussi possible de contacter Annie Beauregard, enseignante à l’école de Béarn au 819-726-2251.

Selon le nombre de menteries qui seront acheminées au conteur, un petit livre pourrait être créé.

Articles suggérés