S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Il y a 30 ans, à la Saint-Jean

23 Juin 2020par : Marjorie Gélinas

photo : Archives Reflet 1991

La Saint-Jean-Baptiste est devenue la fête nationale du Québec en 1978. Auparavant, elle était plutôt la fête de la francophonie canadienne et continue d’être célébrée dans de nombreuses communautés francophones partout au pays. Il n’y a qu’au Québec, toutefois, qu’il s’agit d’un congé férié.

Cette année, le contexte pandémique fera en sorte que les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste ne ressembleront en rien à ce à quoi les Québécois se sont habitués au fil des années. Effectivement, avec l’interdiction des rassemblements, les traditionnels feux de joie et les spectacles de chansonniers en plein air n’auront malheureusement pas lieu. Les Témiscamiens devront célébrer autrement cette fête qui leur est si chère.

— PUBLICITÉ —

1992_web.jpg

Archives Reflet 1992

Tandis que vous siroterez tranquillement votre breuvage préféré en écoutant votre musique québécoise favorite, pourquoi ne pas en profiter pour vous remémorer les Saint-Jean d’autrefois, qui comprenaient entre autres défilés de majorettes, cortèges de vélos décorés par les enfants des villages, chars allégoriques, encans sur les perrons des églises et, comme vedette de la journée, un petit garçon blond bouclé incarnant le personnage de Saint-Jean-Baptiste.

1991.01_web.jpg

Archives Reflet 1991

Les célébrations entourant la fête nationale du Québec furent autrefois des événements grandioses au Témiscamingue. Le mardi 23 juin 1992, plus de 1 300 personnes assistaient au spectacle du groupe Les Parfaits Salauds qui était présenté à Béarn. Dans les années 1990, cette municipalité témiscamienne était réputée pour tenir les plus mémorables partys de la Saint-Jean et a accueilli les Frères à Ch’val, La Chicane ainsi que Les Colocs, pour ne nommer que ceux-là.

1997.02_web.jpg

Archives Reflet 1997

En 1997, pas moins de 30 équipes de 4 personnes participaient au rallye automobile de Gazouille et tentaient de répondre à des questions corsées et en 1998, une centaine d’enfants prenaient part à la parade du 24 juin dans les rues de Béarn. Tournois de fer, brunchs rassembleurs, messes nationalistes et bals costumés; on s’amusait très fort à la Saint-Jean il y a 20-30 ans!

1997.01_web.jpg

Archives Reflet 1997

À défaut de se rassembler pour festoyer en 2020, souvenons-nous des soirées d’autrefois, agrémentées de musique québécoise par Grenouille et la Baie du Sauvage, La Turlutte et Cent Gains. Peut-être que cette année des plus particulières donnera l’envie à certains de ramener ces festivités mémorables si le contexte des étés à venir le permet!

Québécoises et Québécois, de souche ou d’adoption, nous vous souhaitons « Bonne Saint-Jean » !

1993_web.jpg

Archives Reflet 1993