S'abonner au journal vitruel

Téléchargez le journal virtuel

« On s'attend à une bonne circulation touristique » - Randa Napky

25 Juin 2020par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Randa Napky, directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Depuis le lancement de la reprise de certaines activités touristiques le 1er juin 2020 et la réouverture d’établissements d’hébergement dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, les différents acteurs de l’industrie touristique se sont engagés afin de faciliter ce raccommodage malgré les défis et les contraintes imposées par la conjoncture actuelle. « Nous travaillons très fort à accompagner les différents acteurs dans la région dans le lancement de leurs activités. Nous avons lancé également une campagne régionale pour inviter les gens à découvrir leur région et surtout profiter des avantages qui leur offre durant cette saison estivale », fait savoir Randa Napky, la directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

Promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue

Depuis le 19 juin 2020, les Québécois peuvent profiter des visites chez les artisans transformateurs et les fermes agrotouristiques et se rendre dans les lieux d’accueil et de renseignements touristiques. « Nous continuons à monter une stratégie de promotion pour notre région afin de pouvoir attirer les touristes de partout au Québec mais surtout encourager les gens d’ici à découvrir davantage notre belle région », a souhaité Randa Napky. « Notre mission est d’inciter les touristes à venir chez nous et on s’attend à avoir une bonne circulation touristique partout dans la région. »

— PUBLICITÉ —

Une saison estivale à l’épreuve

Malgré l’optimisme et l’engagement guerrier du carrefour Tourisme Abitibi-Témiscamingue, sa directrice générale n’hésite pas à partager ses inquiétudes à l’égard de certains aspects de l’état actuel du secteur dans la région. « Je demeure très inquiète sur ce qui pourrait se produire au niveau de ce secteur stratégique de la région si ses différents acteurs ne reçoivent pas le soutien et les aides nécessaires des différents paliers du gouvernement. La bonne volonté et le climat favorable qui règnent généralement au sein du secteur ne suffisent pas à eux seuls pour sauver notre saison estivale et réussir la reprise. Les ministères concernés et les différents organismes gouvernementaux doivent s’engager davantage à venir en aide à ce secteur et le soutenir dans cette reprise difficile. »

Un secteur hôtelier fragilisé

Le gouvernement du Québec, qui a annoncé un plan de relance touristique de plus de 750 millions de dollars afin d’aider le secteur du tourisme à traverser la crise, est appelé à renforcer son soutien afin d’épauler encore plus certains acteurs de ce secteur. « Les programmes et les subventions des différents paliers du gouvernement restent insuffisants, notamment pour le secteur hôtelier qui traverse une période très difficile et sans précèdent. Certes, le gouvernement essaie d’injecter de l’argent qui pourrait aider à une reprise à la hauteur des attentes, mais le secteur touristique a besoin de beaucoup plus de soutien et les programmes devraient être peaufinés de façon à répondre à la réalité du terrain », soutient la directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

Un soutien au tourisme exceptionnel

Explore Québec sur la route, Programme Passeport Attraits et le rabais de 50 % à l’achat de la carte annuelle Parcs nationaux de la Sépaq, sont toutes des initiatives gouvernementales très bien appréciées par la population et les acteurs du secteur touristique dans ce contexte de la reprise très difficile. « Le gouvernement a investi une somme de 20 millions de dollars pour encourager les québécois qui choisiront de prendre leurs vacances au Québec à travers des programmes très intéressants. Désormais, les québécois ont plusieurs choix, ils pourront bénéficier de 25 % de rabais sur des forfaits à destination des régions du Québec. Également, les visiteurs bénéficieront de 20 % de rabais à l’achat d’un passeport pour deux attraits touristiques, 30 % pour un passeport de trois attraits et 40 % pour un passeport de quatre attraits. Finalement, Un rabais de 50 % sera accordé à l’achat d’une carte annuelle Parcs nationaux qui donne un accès illimité aux 24 parcs nationaux du Québec pour une période de 12 mois », a conclu Randa Napky.