— PUBLICITÉ—

Des jeunes témiscamiennes dans l’état de New York

3 juillet 2024

par : Marie-Soleil Legendre | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Élizabeth et Charlotte Manseau, respectivement âgées de 13 et 12 ans, ont eu la chance de participer à un tournoi de softball à Binghamton, dans l’état de New York, le weekend du 15 juin dernier. Les sœurs, qui se démarquent par leurs habiletés supérieures pour leur âge, dans leurs équipes locales, les Furies U17 Caisse Desjardins du Témiscamingue, ont été recrutées par le Royal de Repentigny.

C’est lors de rencontres entre les responsables des programmes de softball affiliés à Petite Ligue Québec dont fait partie Petite Ligue du Témiscamingue que les dirigeants ont mentionnés leurs ambitions quant à leurs programmes et celui du Royal de Repentigny à faire un appel à tous. C’était dans un but de recrutement, à savoir si des joueuses se démarquaient dans leurs régions respectives.

Le Royal forme un regroupement de joueuses élites de la province et vise à participer chaque année aux Séries mondiales des Petites Ligues. C’est dans le cadre de sa préparation qu’il participait au tournoi en question aux États-Unis et qu’ils ont fait appel à Élizabeth et Charlotte. Elles y ont vécu une expérience mémorable en jouant à un niveau très élevé contre des joueuses dont plusieurs évolueront un jour à un niveau universitaire NCAA.

Leurs équipes respectives se sont toutes deux inclinées en quarts de finale avec des fiches identiques de deux victoires et deux défaites. « Elles ont trouvé différent de jouer sur des terrains de qualité supérieure et avec un niveau d’intensité très élevé comparativement à notre ligue locale où nous jouons dans un esprit participatif et d’amusement. Cette intensité, la vitesse des lancers, jouer avec des inconnues, mais chose plus importante, de coordonner leurs examens à l’école afin de pouvoir participer au tournoi auront été un grand défi pour elles », explique le père des adolescentes, Marc-André Manseau.

Lors des matchs aux États-Unis, tout était différent de ceux que les sœurs connaissent au Témiscamingue. Elles devaient, entre autres, jouer stratégiquement, suivre les signaux des entraineurs et déposer l’amorti sur demande. Chez les 14U notamment, les lancers atteignent des vitesses dépassant les 55 MPH (Mile per hour), chez les 12U on frôle les 50 MPH, ce qui est plus élevé que la grande majorité des lancers dans la ligue de softball du Témiscamingue chez les hommes.

C’est Élizabeth qui aura le mieux tiré son épingle du jeu avec une excellente moyenne de présence sur les sentiers de 0.500 et en évoluant à deux positions différentes en défensive, soit au deuxième but et comme voltigeuse. « La Petite Ligue du Témiscamingue est fière que leurs joueurs représentent leur organisation en participant à de tels évènements de niveau supérieur. Des opportunités sont possibles pour nos joueurs les plus talentueux d’évoluer à des niveaux plus élevés et nous aurons notamment d’autres belles nouvelles plus tard cet été. », continue monsieur Manseau.

Le futur est garant d’espoir et d’aventures pour les deux sportives qui pratiquent aussi le baseball chez les Draveurs du Témiscamingue U16 Manseau droit et gestion du sport. Rappelons qu’Élizabeth a représenté la région aux Jeux du Québec l’été dernier dans ce sport et qu’elle évolue de temps à autre dans la ligue de softball adulte féminine du Témiscamingue, et ce, malgré son jeune âge. De son côté, Charlotte a aussi représenté la région l’an dernier aux championnats provinciaux de baseball féminin.

Articles suggérés