S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Une rentrée scolaire hautement « sous surveillance » en Ontario

3 Septembre 2020par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Dans une lettre adressée aux familles, le Conseil scolaire public du nord-est de l’Ontario (CSPNE) a partagé son plan de réouverture des écoles et le guide développé pour les parents pour la rentrée scolaire 2020-2021. Selon le CSPNE, « ce plan pourrait être modifié et ajusté selon les consignes et les directives émises par le ministère de l’Éducation et les bureaux de santé publique de notre territoire. Le guide pour les parents est en fait une version adaptée alors que le plan intégral est un document exhaustif qui comprend plusieurs détails administratifs. »

Des vérifications visuelles

Les mesures de santé et sécurité vont devoir s’adapter à l’évolution de la situation, mais les parents auront des responsabilités à assumer afin de rendre la saison scolaire très sécuritaire. « Le parent doit s’assurer de compléter la fiche d’autoévaluation de l’état de santé de son enfant chaque matin afin de déterminer si son enfant peut se rendre à l’école ou doit demeurer à la maison. Un formulaire développé par les bureaux de santé du territoire du CSPNE sera partagé dès que celui-ci sera disponible, » annonce le CSPNE. De leur côté le personnel scolaire du CSPNE vérifiera visuellement l’état de santé de l’élève à son arrivée à l’école. « En cas de doute, le membre du personnel scolaire communiquera avec la direction qui communiquera ensuite avec le parent/tuteur pour discuter des prochaines étapes. Un élève pourrait avoir à retourner à la maison », explique le CSPNE.

— PUBLICITÉ —

Un protocole de rigueur

Le conseil scolaire a adopté tout un protocole relatif à la personne qui devient malade pendant la journée scolaire ou qui reçoit un diagnostic de la COVID-19. « Le ministère de l’Éducation annonçait le 26 août dernier un protocole qui devra être suivi si une personne devient malade pendant la journée scolaire ou si une personne reçoit un diagnostic de la COVID-19. Or, le CSPNE devra respecter ce protocole dans ses écoles et ses bureaux administratifs », souligne le CSPNE.

Le port du masque : Entre obligatoire et recommandé

Le port d’un couvre-visage ou d’un masque en tissu est obligatoire, précise le conseil scolaire, et ce par tous les élèves de la 4e à la 12e année dans l’école afin de se conformer aux directives émises par le ministère de l’Éducation et les bureaux de santé du CSPNE. « L’élève pourra l’enlever pour manger ou boire pendant la journée et pendant les récréations lorsqu’ils peuvent respecter la distanciation physique. Les élèves auront à fournir leur propre masque, » a-t-il précisé. Soulignons qu’il est recommandé que les élèves de la maternelle à la 3e année portent un couvre-visage à l’école même si ce n’est pas obligatoire. Les familles sont invitées à fournir un masque à leur enfant pour qu’ils le portent lors des déplacements dans l’école. Il s’agit de sensibilisation à la bonne utilisation du masque dans le contexte actuel.

Le CEPEO rassure

De son côté, le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) a mentionné que « tout le personnel du CEPEO est mobilisé afin que le retour en classe se fasse de manière sécuritaire. La santé et le bien-être des élèves et du personnel demeurent notre priorité et toutes les mesures seront prises pour que tous puissent apprendre et travailler dans un environnement sécuritaire, qui respecte les directives des autorités gouvernementales et de santé publique. Si la situation requiert des ajustements, ils seront faits au fur et à mesure. »

schoolbus-81717_960_720_web.jpg