S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Bilan estival de la Coopérative Joyal

7 Septembre 2020par : Dominique Roy | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Courtoisie

La Coopérative Joyal existe depuis trois ans. Il s’agit d’un groupement permettant à des jeunes âgés de 12 ans et plus d’offrir leurs services dans la communauté. Chapeautée par l’ACFO-Témiskaming, la coopérative a vu le jour en juillet 2017 grâce à la participation financière de FedNor et Patrimoine canadien. Elle porte le nom de l’une de ses fondatrices, Annie Joyal, qui y a travaillé comme chargée de projet pendant deux ans. Aujourd’hui, c’est Raphaëlle Falardeau qui tient les rênes de cette organisation et elle nous présente un bilan des activités en cette période de pandémie.

« Je suis la chargée de projet et de design. Mon rôle est d’organiser la coopérative. Je parle aux clients, je planifie des activités et des formations et je m’occupe du côté design de la coopérative. Cet été, huit membres en font partie: Ashley Belanger (présidente), Angela Poirier (vice-présidente et directrice des finances), Gabrielle Boucher (secrétaire), Willow Buckland (directrice de production) ainsi que Makayla Sowinski, Ariane Hearn, Andréanne Dalcourt et Cassidy Connelly. »

— PUBLICITÉ —

Bien que la coopérative soit active toute l’année, la période estivale est habituellement la plus occupée puisque les membres sont en congé scolaire et les demandes de travaux sont plus nombreuses, comme la tonte de gazon, le jardinage, le lavage de véhicules, la promenade de chiens, le raclage, etc. L’été, c’est aussi la période des festivals où les membres de la coopérative sont fréquemment sollicités, notamment pour la Foire Gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien et le SummerFest. Cet été, ce fut l’exception à la règle. « D’abord, nous avons pris une pause pour le recrutement des membres afin que nous puissions respecter les règles liées à la COVID-19, parce qu’il y a des restrictions par rapport au nombre de personnes dans un regroupement. Pour les contrats, on en a eu huit en tout en raison des festivals qui sont annulés, des gens qui voyagent beaucoup moins et des services de garderie et de nettoyage qui étaient sur pause pour limiter les contacts avec les clients. Pour nous trouver quand même du travail, nous avons planifié plus d’activités entre nous, comme une journée à la plage et une vente de pâtisseries. »

106790676_614083109229919_2919321722448666240_o_web.jpg

Même si la coopérative fut au ralenti en raison de la pandémie, madame Falardeau croit au bien-fondé et à l’impact positif d’une telle initiative sur la communauté. « Les membres ont la réputation d’être des jeunes qui travaillent fort. Elles sont prêtes à aider. Avec les contrats, nous voyons une amitié qui se crée entre nos clients et les jeunes. » Ashley Belanger aime beaucoup y travailler. « Ce projet me permet d’apprendre comment gérer ma propre entreprise, de travailler, d’aider ma communauté et de me faire de nouveaux amis. Comme présidente de la coopérative, je suis heureuse de pouvoir représenter nos membres. » L’organisme est aussi un lieu d’intégration pour les jeunes nouvellement arrivés en région. « J'ai décidé de m'inscrire à la Coopérative Joyal et j'en suis très heureuse. C'est ma première année, car je suis nouvelle dans la région. Cela m'a permis de me faire de nouveaux amis et d'acquérir de l'expérience pour mes futures années dans le monde du travail. Aussi, j'ai développé une meilleure confiance en moi. Je prévois continuer à y participer tant que j'en aurai la possibilité. » Un ancien coopérant, Antoine Boucher, garde un excellent souvenir de son expérience alors qu’il venait tout juste d’arriver dans la région du Témiskaming ontarien. « Merci à l'équipe pour cette opportunité! »

La coopérative est bel et bien enracinée dans la communauté et elle le demeurera aussi longtemps que le financement le permettra. Des projets sont prévus pour cet automne, notamment pour attirer davantage de jeunes vers cette expérience de travail permettant de développer du leadership, de l'autonomie, le sens de l’organisation et l'esprit d'équipe.

894eb465-24e5-4129-b143-7545243bb064_web.jpg