S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Le soccer : Un tremplin d'intégration sociale

15 Septembre 2020par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Karim Doumali

Plusieurs amateurs de soccer se rencontrent chaque mardi soir sur les terrains de soccer adjacents à l’école Marcel-Raymond de Lorrainville pour passer du temps ensemble à pratiquer leur sport préféré. C’est une occasion aussi pour les nouveaux arrivants et les locaux de faire connaissance et réseauter au-delà des pratiques hebdomadaires du soccer. « Mon histoire avec le soccer a commencé depuis mon très jeune âge. J'aime le football (l’appellation du soccer dans la région méditerranéenne), car c'est un jeu qui me berce depuis toujours, je prends du plaisir et je m'amuse en le jouant et si ce n'est question de disponibilité, je jouerais tous les jours », raconte Karim Doumali, un des fidèles pratiquants du soccer chaque mardi à Lorrainville.

La solidarité au fond de l’action

Les rencontres hebdomadaires sont une occasion aussi pour les personnes d’exprimer leur attachement à ce sport populaire et partager leurs connaissances et expertises en pleine action. « Grâce au soccer, j'ai pu évacuer mon stress dû au travail et aux aléas de la vie tout en retrouvant un équilibre personnel, il m'a également permis de procurer plusieurs émotions. Ce sport a fait naître en moi le plaisir de jouer en équipe. Il contribue à développer l’esprit de compétition, en essayant d’être le meilleur dans les limites acceptées des règles du jeu. J'ai pu acquérir plusieurs valeurs, notamment le respect, l'assiduité, la solidarité, le partage et l'exemplarité. Le soccer, c'est ma passion, car c’est un sport où la liberté de création est grande », confie monsieur Doumali.

— PUBLICITÉ —

L’impact de la COVID-19

Comme partout et dans tous les secteurs et disciplines, le contexte de la COVID-19 a beaucoup affecté le mode organisationnel des amateurs de soccer à Lorrainville. « La conjoncture sanitaire a eu un impact direct sur l'organisation des matchs de soccer. J'ai dû, avec mon équipe et toutes les autres, arrêter complètement notre activité sportive pendant le confinement à la suite des instructions du gouvernement, nous explique-t-il. Après la levée du confinement, la reprise de nos rencontres s’est faite graduellement. Ainsi, nous avons repris nos activités tranquillement et sûrement dans le respect des ordonnances des autorités et les différents paliers du gouvernement et bien évidemment les recommandations de Soccer Québec qui a rédigé un protocole post-Coronavirus. Autrement dit, nous avons commencé l’entraînement sans contact physique tout en veillant à respecter les mesures sanitaires.

Le nombre qui ne cesse pas de croitre

Le nombre de joueurs ne cesse pas d’augmenter depuis la reprise des activités du soccer, une croissance considérable même en comparaison avec la hausse que connaissait l’activité avant le confinement. « Effectivement, pendant les premières semaines qui ont suivi le déconfinement, moi-même et les autres joueurs de l’équipe avons assuré la reprise des rencontres jusqu’au retour du reste du groupe, qui est d'ailleurs plus grand qu’auparavant », termine Karim Doumali.