S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Mouvement Tamia : Faire bouger les jeunes!

15 Octobre 2020par : Karen Lachapelle

Dans le cadre de la rentrée scolaire 2020-2021, le Mouvement Tamia de l’école Marcel-Raymond de Lorrainville a dû apprendre à composer avec la pandémie pour permettre la reprise des activités sportives des jeunes. Pour Pierre Côté, professeur d’éducation physique et nouveau responsable du Mouvement, la mission était de faire, bien entendu, bouger les jeunes, tout en étant équitable entre les différentes équipes, mais surtout entre les disciplines.

Le volley-ball fait partie d’une dynastie au sein de l’école alors que d’autres jeunes ont plutôt des intérêts pour d’autres sports. « Nous voulons une gestion commune et uniforme pour chacun des sports », de dire d’entrée de jeu monsieur Côté. Cette année, on compte 13 équipes de volley-ball et une équipe de badminton, ce qui représente 148 élèves sur 332 qui sont impliqués sportivement. Pour les disciplines comme le cross-country ou encore l’athlétisme, monsieur Côté garde en tête la possibilité d’avoir des équipes.

— PUBLICITÉ —
121047444_821708301967334_6974804252426626368_n_web.jpg

L’engouement pour les sports est vu d’un très bon œil pour le professeur, mais demande toute une logistique au niveau de l’organisation des horaires et de la disponibilité des gymnases. « Idéalement, il faudrait un autre gym double. Cette année, nous n’avons pas pu avoir de groupe de moustique (5e et 6e année du primaire) par manque de place », de mentionner le professeur d’éducation physique. Il envie notamment le nouveau multicentre sportif de Val-d’Or, qui a été inauguré dernièrement, alors que l’on retrouve sous le même toit des gymnases et une piscine. Il trouve regrettable que le Témiscamingue ne soit pas mieux équipé au niveau des installations.

Autre défi de taille pour le Mouvement est bien entendu les consignes de la santé publique qui compliquent l’organisation des activités sportives. « Nous devons fonctionner par groupe-bulle. La santé publique et le ministère de l’Éducation autorisent que chaque élève puisse avoir un maximum de trois bulles à l’école. Nous avons mis en place un système groupe-bulle par niveau : groupe 1-01 (1re bulle), groupe 1-01 jumelé au groupe 1-02 (2e bulle) et groupe 1-01 jumelé au groupe 1-03 (3e bulle). Cela fait en sorte que tous les élèves de première secondaire de l’école Marcel-Raymond peuvent participer à n’importe quelles activités sur l’heure du dîner, à n’importe quels cours de concentration et à n’importe quelles activités parascolaires. Donc, chaque équipe, activité ou groupe doit être composé seulement des élèves du même niveau. Et ce, pour tous les niveaux de la première à la cinquième secondaire. »

Cette façon de faire à amener à composer des équipes Tamia uniquement d’élèves du même niveau. Évidemment cela a entraîné son lot de contraintes. En ce qui concerne les filles et les garçons de troisième et quatrième secondaires en badminton, une proposition de coaching individualisée est sur la table en ce moment. Pour les élèves de l’école Rivière-des-Quinze de Notre-Dame-du-Nord qui faisaient partie par les années passées des Tamias, cette année, ils n’ont pu continuer de pratiquer leur sport au sein de l’équipe de badminton.

Les tournois, événements régionaux et provinciaux sont quant à eux encore en suspens. En attendant, les élèves pourront profiter des installations sportives en toute sécurité. Pour ce faire, 28 intervenants (entraîneurs-chefs et entraîneurs adjoints) sont impliqués dans le Mouvement Tamia cette année. Une salle de conditionnement physique, des cours de Zumba, de cardio-training et de spinning sont aussi offerts aux citoyens du Témiscamingue.

120902437_1236331713400302_4649803610707206970_n_web.jpg

120908296_674915999895869_4949838526904560812_n_web.jpg

120925106_335532217509277_4715293060162062982_n_web.jpg

121123484_765585674017763_9066011471124995274_n_web.jpg