S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

Un précieux héritage à préserver

22 Octobre 2020par : Marjorie Gélinas | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Site culturel de Long Point First Nation | Crédit à Amélie Brassard

Chaque automne, les membres de la Première Nation de Long Point, établie à Winneway au Témiscamingue, prennent part à une Semaine culturelle. Pour l’occasion, la vie quotidienne de la communauté est habituellement mise sur pause durant cinq jours, soit une semaine entière pendant laquelle seuls les services essentiels à la population sont maintenus. Les adultes prennent congé de leur travail, les jeunes désertent les bancs d’école et tous se rassemblent en forêt, au site culturel de la communauté, pour une semaine d’activités d’enseignements traditionnels de la culture algonquine.

Toutefois, l’événement a été écourté à trois jours cette année et s’est déroulé les 7, 8 et 9 octobre derniers. De plus, pour les raisons que l’on connaît, la communauté a choisi de ne pas réunir tous ses membres au site culturel afin de respecter les directives émises par la Santé publique. Les gens étaient plutôt invités à se rassembler en petites bulles familiales, dans leurs campements, leurs chalets, etc. Certaines personnes se sont également rassemblées au site culturel où des tentes de prospecteur avaient été dressées pour accueillir les participants.

— PUBLICITÉ —

Pour Jerry Polson, cette semaine d’activités traditionnelles est essentielle. Activement impliqué dans sa communauté depuis plus de 40 ans, conseiller au sein du Conseil de bande, monsieur Polson a travaillé au développement économique et social de la Première Nation de Long Point, en éducation ainsi qu’en santé. Plus récemment, il a été promu directeur du tout nouveau département Cultural language, sports and recreation. Ce nouveau département a été créé dans le but d’impliquer les jeunes dans la vie de la communauté, de les intéresser à leur culture traditionnelle et surtout, de les tenir occupés.

Monsieur Polson est d’avis que, bien que sa communauté, comme le monde entier d’ailleurs, doive s’adapter au progrès, aux technologies et au changement, il est également important de conserver vivante la culture traditionnelle à la base de son identité. C’est pour cette raison que la Semaine culturelle revêt à ses yeux une telle importance. Il se réjouit donc du haut taux de participation à l’édition 2020, malgré les contraintes liées à la pandémie.

Les différentes bulles familiales participant à la Semaine culturelle ont pu profiter de leur séjour en nature (leur « vraie » maison, selon Jerry Polson) pour pratiquer la chasse et la pêche ainsi que de l’artisanat traditionnel. Habituellement, des invités sont accueillis lors de l’événement pour présenter divers ateliers ce qui fut impossible pour cette édition.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’en passe des choses du côté de Winneway. La Première Nation de Long Point possède sa radio communautaire et une tour sera installée sous peu pour faciliter l’accès à Internet à la population. Monsieur Polson se réjouit bien évidemment de ces innovations, mais souhaite multiplier les activités d’enseignements traditionnels afin que la nouvelle génération ne perde pas de vue les valeurs à la base de leur culture, comme la spiritualité et la vie en équilibre avec la nature.

Dans cet esprit, il planifie implanter une deuxième édition de la Semaine culturelle, qui aurait lieu au printemps, afin de permettre aux membres de la Première Nation de Long Point de renouer plus régulièrement avec ses précieuses traditions.

Photo UNE - Site culturel de Long Point First Nation - Crédit photo Amelie Brassard.02_web.jpg