— PUBLICITÉ—

Un remboursement jugé injuste

29 Décembre 2020

par : Communiqué

photo : Valérie Saulnier, Hugo Latulippe (cinéaste et ancien candidat du NPD), Simon Pagé (représentant du Groupe de soutien à la communauté culturelle québécoise), Alexandre Boulerice (chef adjoint du NPD), Jagmeet Singh (chef du NPD).

Le 17 décembre, le chef du NPD Jagmeet Singh a tenu une table ronde pour demander aux libéraux de Justin Trudeau de cesser de s’en prendre aux honnêtes travailleurs du Canada qui ont fait une demande de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) en toute bonne foi. Il était accompagné par l'une des milliers de travailleurs indépendants qui sont obligés par les libéraux de rembourser leur PCU, même s’ils remplissaient les critères d’admissibilité. Même si les libéraux ont eux-mêmes commis une erreur dans les critères d’admissibilité à la PCU, ils s’en prennent tout de même aux travailleurs en leur demandant de rembourser leurs prestations.

« Partout au Québec et au Canada, des gens comme Valérie ont demandé la PCU parce qu’ils avaient besoin d’aide pour traverser la pandémie, a déclaré monsieur Singh. Les libéraux ont promis qu’ils ne s’en prendraient pas aux personnes qui avaient fait une demande de bonne foi et qui avaient besoin d’aide pour surmonter la pandémie. Non seulement les travailleurs ont fait une demande de bonne foi, mais le ministre libéral des Finances leur a lui-même dit qu’ils étaient admissibles. Lorsque les libéraux ont réalisé leur erreur, ils sont revenus vers ces travailleurs pour les obliger à rembourser leur PCU. Ce n’est pas correct. Ils doivent tenir leur promesse et mettre fin à ces demandes de remboursements injustes. »

— PUBLICITÉ—

Les gens qui ont demandé la PCU de bonne foi en avaient besoin pour prendre soin de leur famille et payer leurs factures. Pendant ce temps, les libéraux laissent faire les grandes entreprises qui profitent de la subvention salariale pour verser des milliards de dividendes pour enrichir leurs actionnaires. À un moment où les choses sont difficiles, les gens attendent de leur gouvernement qu’il les défende. Or, les libéraux continuent de se ranger du bord de leurs amis riches et proches du gouvernement.

« Les grandes compagnies s’en sortent bien, en mettant de l’argent public dans leurs poches pour enrichir leurs actionnaires, parce que ce gouvernement refuse de courir après, a déclaré le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice. On voit clairement de quel bord se rangent ces libéraux quand on les voit aider les grandes entreprises à s’enrichir; quand ils abandonnent les travailleurs qui ont de la misère à joindre les deux bouts et qui en arrachent pour prendre soin de leur famille. Au lieu d’aider les familles, les libéraux leur rendent la vie plus difficile. Les travailleurs à qui on a dit qu’ils pouvaient demander la PCU ne doivent pas être pénalisés. Les libéraux doivent laisser tomber ces demandes de remboursements injustes. »

Articles suggérés