S'abonner au journal virtuel

Téléchargez le journal virtuel

L'Ontario déclare une deuxième urgence provinciale

12 Janvier 2021par : Communiqué

photo : Page Facebook FordNation

La province émet une ordonnance de maintien au domicile et introduit des mesures d'exécution améliorées pour réduire la mobilité.

En réponse au doublement des cas de COVID-19 au cours des deux dernières semaines, la menace réelle et imminente de l'effondrement du système hospitalier de la province et les risques alarmants posés aux foyers de soins de longue durée en raison du taux élevé de la transmission de la COVID-19, le gouvernement de l'Ontario, en consultation avec le médecin hygiéniste en chef et d'autres experts de la santé, déclare immédiatement une deuxième urgence provinciale.

— PUBLICITÉ —

Les détails ont été fournis aujourd'hui par le premier ministre Doug Ford, Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé, la solliciteuse générale Sylvia Jones, le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef, et le Dr Adalsteinn (Steini) Brown, coprésident de l'Ontario Table de consultation scientifique COVID-19.

« Les dernières données de modélisation montrent que l'Ontario est en crise et compte tenu des tendances actuelles, nos unités de soins intensifs d'hôpitaux seront débordées dans quelques semaines avec des conséquences impensables », a déclaré le premier ministre Ford. « C'est pourquoi nous prenons des mesures urgentes et décisives, qui comprennent la déclaration d'une urgence provinciale et l'imposition d'une ordonnance de maintien à la maison. Nous avons besoin que les gens ne sortent que pour les voyages essentiels pour aller chercher des provisions ou se rendre à des rendez-vous médicaux. En faisant ce qu'il faut et en restant à la maison, vous pouvez rester en sécurité et sauver des vies. »

À compter du jeudi 14 janvier 2021 à 0 h 01, le gouvernement émet une ordonnance de maintien à domicile exigeant que tout le monde reste à la maison, avec des exceptions à des fins essentielles, comme aller à l'épicerie ou à la pharmacie, accéder aux services de santé pour l'exercice ou pour un travail essentiel. Cet arrêté et d'autres restrictions de santé publique nouvelles et existantes visent à limiter la mobilité des personnes et à réduire le nombre de contacts quotidiens avec les personnes en dehors d'un foyer immédiat. En plus de limiter les sorties aux déplacements essentiels, toutes les entreprises doivent s'assurer que tout employé qui peut travailler à domicile travaille à domicile.

Ces nouvelles mesures de santé publique aideront à arrêter la propagation du COVID-19 en réduisant les niveaux de mobilité inquiétants alors que la province poursuit son déploiement de vaccins et passe à la vaccination de masse lorsque le gouvernement fédéral est en mesure de fournir l'approvisionnement nécessaire pour le faire.

Restrictions de santé publique supplémentaires

Depuis la mise en œuvre de l'arrêt à l'échelle de la province il y a plus de deux semaines, les dernières tendances de modélisation des principaux indicateurs de santé publique ont continué de s'aggraver, prévoyant un écrasement du système de santé à moins que des mesures drastiques ne soient prises. L'augmentation du nombre de cas a entraîné une augmentation des taux d'hospitalisation et du taux d'occupation des unités de soins intensifs (USI), ce qui a entraîné des annulations de chirurgies et d'interventions programmées.

La modélisation provinciale montre que la croissance des cas de COVID-19 s'est accélérée, entraînant une augmentation des taux d'hospitalisation et du taux d'occupation des unités de soins intensifs. Le taux d'occupation des unités de soins intensifs par les patients atteints de la COVID-19 est maintenant de plus de 400 lits et devrait atteindre 1 000 lits au début de février, ce qui pourrait submerger les hôpitaux de l'Ontario. Le nombre de décès liés à la COVID-19 continue d'augmenter et devrait doubler de 50 à 100 décès par jour d'ici la fin du mois de février. Notamment, les données montrent que la mobilité et les contacts entre les personnes n'ont pas diminué avec les restrictions actuelles. Une nouvelle variante de la COVID-19 est apparue en novembre. Si la transmission communautaire de cette variante se produit, l'Ontario pourrait connaître un nombre de cas, une occupation des unités de soins intensifs et un taux de mortalité beaucoup plus élevés.

En réponse aux circonstances alarmantes et exceptionnelles du moment et pour interrompre davantage la tendance de transmission dans les communautés, les hôpitaux et les foyers de soins de longue durée de l'Ontario, le gouvernement adoptera les mesures de santé publique supplémentaires suivantes:

  • Les rassemblements publics et les rassemblements sociaux organisés en plein air sont en outre limités à une limite de cinq personnes.
  • Les particuliers sont tenus de porter un masque ou un couvre-visage dans les zones intérieures des entreprises ou des organisations ouvertes. Le port d'un masque ou d'un couvre-visage est désormais recommandé à l'extérieur lorsque vous ne pouvez physiquement pas maintenir une distanciation de plus de deux mètres.
  • Tous les magasins de vente au détail non essentiels, y compris les quincailleries, les détaillants d'alcool et ceux qui offrent le ramassage ou la livraison en bordure de rue, doivent ouvrir au plus tôt à 7 h et fermer au plus tard à 20 h. Les heures d'ouverture restreintes ne s'appliquent pas aux magasins qui vendent principalement de la nourriture, aux pharmacies, aux stations-service, aux dépanneurs et aux restaurants pour emporter ou livrer.
  • La construction non essentielle est restreinte.

Ces mesures entreront en vigueur entre le mardi 12 janvier 2021 et le jeudi 14 janvier 2021.