— PUBLICITÉ—

Achat local : Le gouvernement doit montrer l'exemple

29 Janvier 2021

par : Communiqué

Le gouvernement du Québec doit livrer son engagement à favoriser l’achat local, a plaidé la Fédération québécoise des municipalités (FQM) auprès de la présidente du Conseil du trésor, madame Sonia Lebel, lors d’une rencontre qui a eu lieu le 19 janvier dernier. Pour ce faire, le gouvernement doit montrer l’exemple en instaurant une véritable politique d’achat local au Centre d’acquisitions gouvernementales.

Depuis la création du nouveau Centre d’acquisitions gouvernementales, les rapports reçus des régions nous obligent à constater que les retombées ne vont pas vers les commerces locaux. Les appels d’offres régionaux redirigent les achats vers les grands joueurs et les commerces situés à l’extérieur des régions.

— PUBLICITÉ—

« Avec ses achats qui totalisent près de 12 G$ annuellement, le gouvernement du Québec est un acteur majeur en matière d’approvisionnement et d’achat. Dans le contexte de crise économique que nous vivons, il est essentiel pour les régions qu’une politique d’achat local soit mise en place pour les organisations et les établissements publics, tels les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), les centres de services scolaires et les maisons des aînés. Il en va de la survie des commerces locaux et de la protection du tissu commercial local pour l’avenir », a insisté monsieur Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.

Réflexe région

Le gouvernement du Québec doit également profiter de la relance économique pour adopter un Réflexe région.

« Le monde régional doit être reconnu et pris en compte dans l’analyse des politiques et des initiatives gouvernementales, surtout dans un contexte de relance. Le Réflexe Montréal se traduit par l’ajout d’un Chapitre Montréal dans toutes les politiques économiques et sociales qui identifie les impacts socio-économiques et financiers sur la métropole des mesures mises de l’avant par le gouvernement du Québec. Nous demandons donc la même chose pour les régions qui ont toutes leurs particularités », a soutenu monsieur Demers.

Emplois en région

La FQM a réitéré l’importance que le gouvernement réalise sa promesse de transférer 5 000 emplois en région. Le nouveau contexte, l’acceptation généralisée du télétravail et l’adoption de nouveaux outils performants sont propices à l’accélération de cette mesure.

« Le transfert de ces emplois est une occasion de redonner aux directions générales le pouvoir d’agir sur les politiques et d’avoir une présence dans leur milieu. Le gouvernement doit adopter une approche flexible du transfert de ces emplois en région et même envisager d’augmenter ses objectifs », a conclu monsieur Demers.

À propos de la FQM

Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) agit comme porte-parole des municipalités et des MRC du Québec. S’appuyant sur la force de ses quelque 1 000 membres, elle favorise l’autonomie municipale et travaille activement à accroître la vitalité des régions, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois.

Source : Fédération québécoise des municipalités

Articles suggérés