— PUBLICITÉ—

Deux bourses d’études en mémoire de Joyce Echaquan

14 Février 2021

par : Communiqué

photo : Crédit photo Suzy Basile : Geneviève Lagrois | Crédit photo Carole Lévesque : Josée Lecompte

La Chaire de recherche du Canada sur les enjeux relatifs aux femmes autochtones et le Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones DIALOG annoncent la création d’une bourse d’études en mémoire de Joyce Echaquan.

Quatre mois après le décès tragique de Joyce Echaquan, les professeures Suzy Basile (UQAT) et Carole Lévesque (INRS) unissent leurs efforts et lancent, avec l’appui de la famille de madame Echaquan, une bourse destinée à une étudiante autochtone de niveau maîtrise. Le bureau du scientifique en chef du Québec et les Fonds de recherche du Québec sont heureux de soutenir cette initiative en offrant une bourse d’études du même montant et selon les mêmes modalités à une seconde étudiante autochtone.

— PUBLICITÉ—

Ces bourses, d’un montant de 36 000 $ sur deux ans chacune, seront attribuées par voie de concours à des étudiantes autochtones souhaitant entreprendre une maîtrise à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) ou à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). Leurs travaux de recherche devront cibler l'appel à l'action et à l'engagement contenu dans le Principe de Joyce, tel que présenté conjointement en novembre dernier par le Conseil des Atikamekw de Manawan et le Conseil de la Nation Atikamekw.

Une initiative concrète et porteuse

C’est dans le but de donner suite à la publication du Principe de Joyce et afin de poser un geste concret pour honorer la mémoire de madame Echaquan que cette initiative a vu le jour. « L’idée est née d’un désir de passer à l’action et de contribuer aux propositions énoncées dans le Principe de Joyce. À la suite des démarches réalisées en accord avec la famille, la création de cette bourse nous apparaît comme une façon de mettre en lumière les enjeux et les défis rencontrés par les femmes autochtones, en plus de contribuer à la formation en recherche d’étudiantes autochtones. Nous sommes heureuses de voir que la nature du projet a inspiré le bureau du scientifique en chef du Québec et les Fonds de recherche du Québec à prendre part à la démarche en offrant une seconde bourse d’étude, une importante contribution pour la recherche », affirme la professeure Basile.

« À l’INRS, depuis plus de 20 ans, le Réseau DIALOG privilégie la coconstruction, la transmission et le partage des connaissances entre les chercheuses et chercheurs, les étudiantes et étudiants ainsi que les détentrices et détenteurs de savoirs autochtones, poursuit la professeure Lévesque. Dans la foulée de ses nombreuses initiatives destinées à créer un écosystème de formation novateur et inspirant pour ses membres étudiants, le Réseau DIALOG s’associe aujourd’hui à la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux relatifs aux femmes autochtones afin d’offrir une bourse à une femme autochtone en l’honneur de madame Joyce Echaquan, dont le décès prématuré en septembre 2020 a plongé le Québec tout entier dans le désarroi et la torpeur. »

Déposer un dossier de candidature

Il est possible de soumettre une candidature en présentant une lettre d'intention (pouvant être présentée oralement si désirée), un curriculum vitae, un résumé du projet de recherche (incluant l’exposé du cadre conceptuel et méthodologique), un plan de travail et un échéancier ainsi que deux lettres de recommandation et les relevés de notes des études universitaires complétées. Le dossier complet doit être envoyé par courriel au Réseau DIALOG au plus tard le 30 juin 2021. Un comité d'évaluation formé de trois personnes, dont une aînée autochtone, sera responsable de l’évaluation des dossiers de candidature.

À propos de Suzy Basile

Suzy Basile est professeure à l'École d'études autochtones de l'UQAT, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux relatifs aux femmes autochtones et directrice du Laboratoire de recherche sur les enjeux relatifs aux femmes autochtones - Mikwatisiw. D'origine Atikamekw, la professeure Basile est membre de diverses organisations autochtones et de plusieurs regroupements de recherche. Elle agit notamment à titre de membre du Bureau de direction du Réseau DIALOG et à titre de membre-conseil pour le Groupe de référence sur les bonnes pratiques d'évaluation par les pairs pour la recherche autochtone.

À propos de Carole Lévesque

Carole Lévesque est professeure à l’INRS, responsable de l’Alliance ODENA et directrice du Réseau DIALOG qu’elle a créé en 2001 et qui connaît aujourd’hui un rayonnement international. Elle a reçu, entre autres, le prix Marcel-Vincent de l’Acfas (2011), pour sa contribution au développement du domaine des études relatives aux peuples autochtones, et le Prix du Québec Marie-Andrée-Bertrand (2016) en reconnaissance de son rôle majeur dans la réconciliation avec les Peuples autochtones.

À propos des Fonds de recherche du Québec

Relevant du ministre de l’Économie et de l’Innovation, les Fonds de recherche du Québec ont pour mission d’assurer le développement stratégique et cohérent de la recherche québécoise et de la soutenir financièrement, d’appuyer la formation des chercheuses et des chercheurs, d’établir les partenariats nécessaires à la réalisation de leur mission et de promouvoir et soutenir la mobilisation des connaissances.

Articles suggérés