— PUBLICITÉ—

Service de répit-dépannage-gardiennage | L'APEHT en mouvement!

21 Février 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

L’Association des parents d’enfants handicapés du Témiscamingue envisage de mettre en place un service de répit-dépannage-gardiennage au profit de ses membres dans la région. « L’objectif de ce projet est de venir en aide aux parents en leur offrant un service facile et accessible de répit. Faire garder son enfant n’est pas chose facile, alors lorsque notre enfant a des besoins spéciaux, la recherche d’un gardien/gardienne est encore plus difficile », indique la chargée de projet à l’Association des Parents d'Enfants handicapés du Témiscamingue (APEHT), Bérengère Grondin. La réalité est que le coût est souvent plus élevé, il est difficile de faire confiance à des inconnus ou impossible d’en trouver.

Projet APEHT - 1.jpg

Rendre le service plus accessible

L'association qui souhaite réaliser son projet d'ici le mois d'avril, veut aussi recruter des personnes qui voudront devenir partenaires dans ce projet. « Notre but est d’offrir une liste de partenaires familiaux (gardiens/gardiennes) formés que nous aurons préalablement rencontrés et évalués. Nous aiderons également au paiement afin de rendre le service plus accessible pour les parents et plus intéressant pour les partenaires familiaux », souligne la chargée de projet à l’APEHT.

— PUBLICITÉ—

L’organisme va privilégier les personnes qui ont de la formation, mais il va donner également de la formation relative au projet. Il s’agit d’un projet qui va permettre aux parents qui veulent sortir ou qui se trouvent dans des situations d’urgence de faire garder la personne en situation de handicap. « Nos attentes sont d’offrir le service à au moins une vingtaine de familles et d’avoir une quinzaine de partenaires familiaux. Nous voulons que le besoin de répit des parents soit comblé et que notre service soit connu », explique madame Grondin.

Projet APEHT.jpg

Attirer les bonnes personnes

L’APEHT qui compte développer un volet dédié aux besoins des parents, des familles d’accueil et des proches aidants pour qu'ils puissent obtenir les services dont ils ont besoin, vise de toucher le plus de parents possibles, surtout ceux qui vivent dans une situation de solitude. « Le plus grand défi est de bâtir cette liste de partenaires familiaux. Nous devons rendre le service assez intéressant pour attirer les bonnes personnes et faire en sorte que les disponibilités deviennent du dimanche au samedi tant de jour que de soir. »

Plusieurs d’autres défis sont à gérer et à surmonter dans le cadre de la réalisation de ce projet, dont notamment ceux liés aux horaires. « Il faut trouver des partenaires familiaux étant capables de répondre aux besoins des familles, peu importe le moment de la semaine. Il serait dommage de devoir refuser une demande par manque de partenaires familiaux durant la période demandée », a conclu madame Grondin.

Articles suggérés