— PUBLICITÉ—

Stages et emplois : un nombre record d’employeurs

4 Mars 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Kathleen Slobodian, directrice des affaires étudiantes et des communications du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue | Source : Site Web Fondation du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

La cinquième édition du salon Stages et emplois, qui s'est tenue virtuellement, a rassemblé un nombre record d'employeurs. Plusieurs chercheuses et chercheurs de stages et d’emplois de niveaux collégial et universitaire ont profité de cent kiosques virtuels d’entreprises et d’organismes lors de l’événement.

Kathleen slobodian  source site web fondation cegepat.jpg

1 046 clavardages en une seule journée

Les employeurs et les organismes avaient l’occasion d’afficher un nombre illimité de postes permanents, d’offres de stage, d’offres d’emploi à temps partiel et d’été. Ils avaient également la chance de positionner leur marque comme employeur, de même que des photos, vidéos et coordonnées. « Cent employeurs ont participé au Salon virtuel. Ils ont affiché 500 offres de stages ou d'emplois, pour un total de 870 postes disponibles. Le Salon virtuel a attiré 380 visiteurs uniques, dont 205 provenant du Cégep et 175 de l'UQAT », fait savoir la directrice des affaires étudiantes et des communications du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Kathleen Slobodian. « Au total, 13 040 pages ont été visitées (kiosques virtuels et offres d'emplois) sur les 10 jours. Il y a eu 833 clics pour postuler pour une offre d'emploi ou de stage et 1 046 clavardages en une seule journée. »

— PUBLICITÉ—
Sylvain blais.jpg

Sylvain Blais, directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

Une pénurie de main-d’œuvre

Le directeur général du collège, Sylvain Blais a exprimé sa joie quant à la possibilité pour la relève de profiter d’une activité d’une telle envergure malgré la crise sanitaire actuelle. « La région connaît toujours une pénurie de main-d’œuvre importante dans plusieurs domaines où nous offrons une formation de grande qualité, reconnue ici comme ailleurs », a-t-il déclaré. Le Salon virtuel était accessible sur les navigateurs Google Chrome, Firefox et Edge et les chercheuses et chercheurs d’emploi avaient la possibilité d’y accéder via leur ordinateur, tablette ou téléphone intelligent. » Pour des questions de sécurité des données, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue précise que les données virtuelles sont hébergées au Canada et, bien sûr, à l’intérieur de serveurs sécuritaires.

Une satisfaction atteinte

Les organisateurs étaient très satisfaits du déroulement du salon Stages et emplois 2021. « Nous avions 100 places disponibles et elles ont toutes été comblées. L'activité s'autofinance à 100 %. Nous pouvons observer que les étudiants ont navigué sur la plateforme virtuelle, ils ont posé leur candidature aux offres disponibles. Les résultats du sondage de satisfaction aux employeurs et aux étudiants n'étant pas encore compilés, il est difficile de se prononcer sur l'atteinte des objectifs et des améliorations à apporter », souligne la directrice des Affaires étudiantes et des communications au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue.

« Est-ce que l'événement a répondu aux attentes des employeurs et aux besoins des étudiants? C'est ce que nous saurons prochainement, car c'est la satisfaction des participants qui fait le succès de cette édition virtuelle. Nous espérons pouvoir revenir à un Salon en présentiel en 2022 ou du moins, à une formule hybride », a-t-elle conclu.

Articles suggérés