— PUBLICITÉ—

Journées de la Schizophrénie : Les organismes maintiennent leur engagement citoyen malgré la COVID-19

19 Mars 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Annick Strasbourg, directrice de l’organisme l'Entretoise du Témiscamingue

Malgré des circonstances sanitaires, les Journées de la Schizophrénie se tiennent du 13 au 20 mars. Nombreuses organisations ont conçu une campagne originale, 100 % virtuelle, pour rétablir la réalité autour des symptômes les plus impressionnants de la schizophrénie : les délires psychotiques. Ce sont les différentes plateformes des réseaux sociaux et le monde virtuel qui est le carrefour d’interactions avec le public pour ces organisations concernées par la schizophrénie. « Nous allons souligner cet événement auprès de nos participants et sur la page Facebook », souligne la directrice de l’organisme l’Entretoise du Témiscamingue, Annick Strasbourg. « Comme vous le savez probablement, nous sommes en pleine construction pour un agrandissement de nos locaux donc ça monopolise beaucoup de notre temps! Il est certain qu’en période de COVID-19, nos activités de groupe ont été grandement touchées », a-t-elle ajouté.

Mieux comprendre ce trouble

Annick Strasbourg.png

D’ailleurs, à l'initiative de la 18e édition des Journées de la Schizophrénie, le Réseau Avant de Craquer et la Société québécoise de la schizophrénie et des psychoses apparentées se sont associés à l’association PositiveMinders pour faire le point sur cette réalité qui touche près 85 000 personnes au Québec. Pour la directrice de l’organisme l’Entretoise du Témiscamingue, les attentes sont surtout liées à la compréhension d’adultes ayant vécu des problèmes de santé mentale. « Nous souhaitons que la population connaisse un peu plus ce trouble pour que nous ayons tous moins de préjugés, et peut-être leur apporter plus de soutien et d’ouverture. »

— PUBLICITÉ—

Des difficultés sociales et professionnelles

La schizophrénie, qui est un trouble psychotique chronique et qui peut affecter la compréhension du monde de la personne atteinte et sa façon d’interagir avec les autres, entraîne des difficultés sociales et professionnelles. « Les gens atteints de schizophrénie vivent du rejet, des jugements, et probablement que ça retarde aussi la première consultation… Je m’imagine, si j’étais moi-même atteinte, que je n’oserais peut-être pas en parler avec l’entourage ou un médecin. Probablement que les gens se donnent un peu de temps voir si ça va passer et ils ne sont pas pour en parler ouvertement : ils vont passer pour fous! C'est le genre de commentaires qu’on entend encore… » poursuit-elle. « La population ne connait pas assez la schizophrénie, et parfois, ça peut même faire peur. Quand tu marches paisiblement dans la rue et que tu entends parler quelqu’un, seul, ça peut ébranler. Mais il faut savoir que ce n’est pas parce qu’une personne parle seule qu’elle est dangereuse pour autant! » a-t-elle précisé.

Des individus comme les autres

Il n’existe aucun remède contre la schizophrénie, mais il existe des programmes et des traitements pour aider à maîtriser les symptômes dans la communauté et au travail. « Soyons plus ouverts! Ces gens vivent des difficultés, comme nous pouvons tous nous-mêmes en vivre, mais celles-ci sont peut-être plus particulières puisque la maladie peut leur faire des choses que la majorité des gens ne font pas. Des choses qui peuvent nous sembler bizarres, mais il reste que ces gens-là sont des êtres humains, avec de belles qualités, qui ne méritent pas d’être rejetés. Un petit bonjour leur ferait probablement le plus grand des bonheurs! Simplement les regarder comme on regarde tous les autres êtres humains! » explique la directrice de l’organisme l’Entretoise du Témiscamingue.

Stéphane, un participant de L’Entretoise, veut faire passer ce message à tous les gens atteints de schizophrénie : « Ne te gêne pas pour aller consulter un médecin ou un psychiatre, et fais ça le plus rapidement possible. Et surtout, prends toujours ta médication qui t’a été prescrite! »

Articles suggérés