— PUBLICITÉ—

Une exposition d’œuvres d’art au CÉA de New Liskeard

29 Mars 2021

par : Dominique Roy | Journaliste de l’Initiative de journalisme local

photo : La forêt d'Emma Bailey

Le 11 mars dernier, le Centre d’éducation des adultes (CÉA) de New Liskeard présentait, avec beaucoup de fierté et un grand sentiment d’accomplissement, une exposition virtuelle d’œuvres d’art. Il s’agissait de l’aboutissement d’un cours de dessin s’étant échelonné sur une période de deux mois, soit de décembre 2020 à février 2021.

Presque chaque année, le CÉA de New Liskeard offre la possibilité à sa clientèle jeune et adulte de participer à un programme de double reconnaissance de crédit (DRC). Il s’agit d’un programme approuvé par le ministère de l’Éducation de l’Ontario qui permet aux apprenants admissibles de suivre des cours collégiaux ou d’apprentissage dont les crédits comptent à la fois pour l’obtention du diplôme d’études secondaires et pour leur futur programme postsecondaire.

— PUBLICITÉ—
Marco Massé.jpg

Ce sont 10 élèves au départ qui se sont inscrits au cours de dessin offert en partenariat avec La Cité d’Ottawa, le plus grand collège d’arts appliqués et de technologie de langue française de l’Ontario, et le CÉA de New Liskeard. Le cours était donné par Anne-Denise Mejaki. « Quand j’ai fait la demande pour obtenir ce cours, je savais déjà que je voulais avoir Anne-Denise Mejaki pour l’enseigner, parce qu’elle a de très bonnes compétences comme enseignante et comme artiste aussi. Je voulais avoir un beau mélange de tout ça. C’est une femme de la région de New Liskeard avec beaucoup d’expérience de travail. Elle donnait des ateliers en employabilité aux Inuits dans le Grand Nord. Elle a beaucoup voyagé au Canada et elle offre beaucoup de formations avec Northern College. Elle sait comment transmettre sa matière et elle est capable de motiver les élèves, même ceux qui ont très peu de compétences en dessin », explique Peggy Morin, coordonnatrice du CÉA de New Liskeard depuis quatre ans.

Pour les élèves qui ont complété cette DRC, le cours leur a permis d’analyser les caractéristiques visuelles d’objets pour les dessiner selon certaines contraintes techniques, de créer des jeux d’ombre et de lumière sous la forme de tons nuancés et de contrastes clairs-obscurs en utilisant différents médiums et de produire des esquisses qui permettent d’appliquer les techniques de créativité.

René Dumais.jpg

Madame Morin espérait exposer les œuvres créées à la galerie Open Studio libre à Haileybury, mais les mesures sanitaires liées à la COVID-19 l’ont empêchée de réaliser ce projet. Les créations ont donc été affichées dans l’entrée du CÉA et publiées sur Facebook. Le public pouvait voter pour les œuvres « coup de cœur ». Le lion de René Dumais, la forêt d’Emma Bailey et le chien de Marco Massé furent les trois œuvres ayant obtenu le plus de votes. Quant à l’événement du 11 mars dernier, Peggy Morin y avait convié plusieurs invités, dont une représentante élève, Emma Bailey, l’enseignante, Anne-Denise Mejaki, la responsable du programme à double reconnaissance de crédit de La Cité, Nathalie Dalpé, ainsi que des représentants du Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières dont la directrice du CÉA, Annik Boucher, le coordonnateur de l’apprentissage par l’expérience, Kevin Léveillé, la directrice des services pédagogiques et leader en réussite, Linda Dillon-Dupuis, ainsi que l’agente de supervision, Claire Mackey.

Pour terminer, Peggy Morin se dit fière de ses apprenants : « Même si quelqu’un ne se croit pas très artistique, avec l’appui d’une enseignante chevronnée, les élèves sont capables de développer des techniques et de réaliser de super belles œuvres. C’est ce que je retiens de cette belle expérience. » Il est possible de consulter quelques-unes des œuvres créées en visionnant la vidéo YouTube Exposition d’œuvres d’art des élèves du CÉA.

Emma Bailey.jpg

Articles suggérés