— PUBLICITÉ—

Une nouvelle directrice régionale pour l’EACAT

2 Avril 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Marie-Pier Bernard

C’est avec enthousiasme que l’Espace d’accélération et de croissance de l’Abitibi-Témiscamingue (EACAT) a annoncé l'arrivée de la directrice régionale en poste, Marie Pier Bernard. « L’embauche de madame Bernard est une excellente nouvelle pour l’organisation. Son arrivée va permettre de rapidement mettre en place des initiatives régionales pour stimuler et soutenir le développement et l’innovation de nos entreprises », soutient Éric Laliberté, président de l’EACAT et directeur général de la SADC Harricana.

Accompagner les projets d’innovation

Cette femme originaire du Témiscamingue va administrer l’EACAT afin que l’organisme devienne une plaque tournante régionale en matière d’innovation, d’accélération et de croissance des entreprises, le tout en étroite relation avec les partenaires du développement économique. « Mes objectifs prioritaires à court terme visent, entre autres, à travailler avec l’ensemble des ressources de la région et du Québec à maximiser l’accompagnement des projets d’innovation et de croissance des PME de la région. Il y a beaucoup de ressources disponibles au Québec qui travaillent en soutien aux entreprises; que ce soit de l’accompagnement, de l’expertise technique, du financement, etc. », précise madame Bernard.

— PUBLICITÉ—
Marie-Pier Bernard.jpg

Assurer l’accès aux ressources pertinentes

Faisant partie de l’initiative des Espaces régionaux d’accélération et de croissance du gouvernement du Québec, l’EACAT a pour mission de développer un environnement régional favorable au développement de projets innovants et créateurs de richesse en travaillant en synergie et en complémentarité avec l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial. « Le rôle de l’EACAT est d’assurer l’accès aux ressources pertinentes par les entreprises de la région en travaillant en synergie avec les intervenants de « l’écosystème ». La mise en place d’initiatives innovantes impliquant des groupes d’entreprises afin d’en accroître la croissance est également dans mes objectifs de la prochaine année », poursuit-elle.

Développer une expertise en croissance

Les espaces régionaux d’accélération et de croissance sont des lieux de convergence qui facilitent la concertation, la collaboration et la communication entre les acteurs socioéconomiques d’une même région. Ils ont pour objectifs de mieux accompagner les entreprises ainsi que d’optimiser les façons de faire afin de résoudre les problèmes rencontrés. « Ma vision est de mettre en place une organisation qui développera des services et une expertise spécialisée en innovation et croissance afin de stimuler et de soutenir le développement de projets porteurs pour les entreprises de la région », précise la directrice régionale.

Répertorier toutes les possibilités

Les Espaces régionaux d’accélération et de croissance (ERAC) sont des organisations provenant d’une initiative du gouvernement du Québec mise en place en 2019 par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, et ce, pour surmonter les différents défis régionaux relatifs à l’optimisation des ressources de l’écosystème d’innovation et d’affaires régional. À court terme, la nouvelle directrice souhaite développer une compréhension complète des différents secteurs et des entreprises de la région, ainsi que de répertorier et connaître toutes les possibilités de soutien disponibles pour répondre aux besoins et enjeux des entreprises.

Articles suggérés