— PUBLICITÉ—

Le FRR sert de levier auprès des municipalités

3 Avril 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

photo : Archives Reflet

La MRC de Témiscamingue (MRCT) a donné son aval à cinq projets via le Fonds régions et ruralité (FRR) pour un investissement total de 125 621 $, dossiers qui avaient été déposés au dernier appel de projets ayant eu lieu en février (volet 1) et qui doivent améliorer la qualité de vie du milieu. « Le grand objectif du Fonds régions et ruralité est d’appuyer les efforts de développement local et territorial de la MRC. Conformément à l’entente de gestion conclue avec le gouvernement, les mesures auxquelles la MRC a choisi d’affecter les sommes reçues dans le cadre de ce volet peuvent servir à la mobilisation des communautés et le soutien à la réalisation de projets structurants pour améliorer les milieux de vie, notamment dans les domaines social, culturel, économique ou environnemental ainsi que le soutien au développement rural », explique la préfète de la MRC de Témiscamingue, Claire Bolduc. « La MRC a donc identifié une portion de ce FRR qui sert de levier auprès des municipalités afin de dynamiser leur milieu. Le FRR peut également s’adresser aux organismes à but non lucratif (OBNL), afin de soutenir des actions spécifiques en lien avec leur mission », a-t-elle ajouté.

L’amélioration des infrastructures

Les attentes relatives à la réalisation de ces projets sont très précises et répondent aux besoins de la région et sa population. « Les projets soumis répondent d’abord et avant tout aux priorités des municipalités et organismes qui les ont soumis. Ils contribuent à l’amélioration des infrastructures existantes, à une offre de services et de loisirs toujours plus grande au bénéfice de notre population et ces projets participent au développement local de nos communautés », précise la préfète.

— PUBLICITÉ—
Halte.1 Fabre.jpg

Un suivi à moyen terme

Certains défis ou contraintes organisationnelles pourraient accompagner la réalisation de ces projets, mais madame Bolduc se dit rassurante et convaincue de leur réalisation. « Les détails et informations fournis par les promoteurs des projets nous rassurent sur leur capacité à les réaliser. Plusieurs des projets acceptés bénéficient par ailleurs de sources de financement variées (certains en attente de réponse) et de la contribution des milieux où ils seront implantés, ce qui ajoute à la valeur de ces projets », confirme-t-elle. « Nous avons également manifesté auprès de chacun des promoteurs de projets que l’entretien des installations et le suivi à moyen terme seront le meilleur gage de durabilité de ces infrastructures », a-t-elle conclu.

Articles suggérés