— PUBLICITÉ—

L'Ontario déclare la situation d'urgence et émet un ordre de rester à domicile

9 Avril 2021

par : Communiqué | Source : Cabinet du premier ministre de l'Ontario

Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour protéger la capacité du système de santé et sauver des vies durant la troisième vague de la COVID-19. Pour lire le communiqué dans son intégralité, nous vous invitons à visiter le site Web du gouvernement de l’Ontario.

Le gouvernement de l'Ontario, en consultation avec le médecin hygiéniste en chef et d'autres experts de la santé, a déclaré, le 7 avril dernier, une troisième situation d'urgence provinciale. Ces mesures sont prises en réponse à l'augmentation rapide de la transmission de la COVID-19, à la menace qui plane sur la capacité du système hospitalier de la province et aux risques croissants que posent les variants de la COVID-19 pour le public.

— PUBLICITÉ—

Le premier ministre Doug Ford a fourni des détails à ce sujet. Il était accompagné de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, de la solliciteure générale, Sylvia Jones, et du médecin hygiéniste en chef, Dr David Williams.

« La situation de la COVID-19 est à un stade critique et nous devons agir rapidement et de manière décisive pour garder une longueur d'avance sur ces nouveaux variants mortels, a déclaré le premier ministre Ford. En imposant ces nouvelles mesures strictes, nous assurerons la sécurité des gens tout en permettant à notre programme de vaccination de couvrir un plus grand nombre de personnes, en commençant par notre population à risque élevé et les points chauds repérés. Bien que cela soit difficile, j'exhorte tout le monde à suivre ces mesures de santé publique et, ensemble, nous vaincrons ce virus mortel. »

Le nombre de cas et d'hospitalisations et le taux d'occupation en soins intensifs augmentent rapidement et menacent de submerger le système de santé. Le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 dans la province a augmenté de 28,2 pour cent durant la période du 28 mars au 5 avril. De plus, entre le 28 mars et le 5 avril, l'Ontario a vu le nombre de patients en soins intensifs dû à la COVID-19 augmenter de 409 à 510, une augmentation de 25 pour cent. Bien que toutes les mesures possibles soient entreprises pour renforcer la capacité et que les meilleurs efforts aient été entrepris pour assurer la continuité des chirurgies et traitements, la province atteint un point critique.

À compter du jeudi 8 avril 2021 à 00 h 01, le gouvernement a émis un décret provincial de maintien à domicile qui oblige les citoyens à rester chez eux sauf pour des motifs essentiels, comme pour se rendre au supermarché ou à la pharmacie, pour obtenir des soins de santé (y compris à des fins de vaccination), pour faire de l'exercice à l'extérieur ou pour effectuer un travail qui ne peut se faire à distance. La capacité du système de santé de l'Ontario étant menacée, cet ordre de maintien à domicile, ainsi que d'autres nouvelles mesures ou mesures existantes de santé publique ou de sécurité au travail viseront à préserver la capacité du système de santé publique, à protéger les populations vulnérables, à assurer le progrès de la vaccination et à sauver des vies.

Vente au détail

De plus, le gouvernement renforce également ses mesures de santé publique et de sécurité au travail pour les commerces de détail non essentiels conformément au frein d'urgence provincial.

Éducation

Le fait de maintenir l'ouverture des écoles et des centres de garde d'enfants est important pour le bien-être et la santé mentale des enfants et des jeunes de l'Ontario. Les écoles et centres de garde d'enfants resteront ouverts pour des services d'accueil et d'apprentissage en présentiel dans les circonscriptions sanitaires où cela est permis, avec des mesures de sécurité strictes en place.

En outre, à partir de la semaine prochaine, les travailleurs du secteur de l'éducation qui fournissent un soutien quotidien direct aux élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux dans toute la province, et tous les travailleurs du secteur de l'éducation dans certains points chauds pourront s'inscrire pour se faire vacciner. Les vaccinations commenceront pendant les vacances d'avril, d'abord dans les quartiers prioritaires de Toronto et de Peel, puis dans les quartiers prioritaires d'autres points chauds, notamment York, Ottawa, Hamilton, Halton et Durham. Le programme sera ensuite étendu à l'ensemble de la province selon l'approvisionnement disponible.

« Bien que notre gouvernement ait pris des mesures décisives en activant le frein d'urgence à l'échelle de la province, il faut faire davantage pour se protéger contre les menaces qui pèsent sur les ressources de notre système de santé et sur le maintien de la santé et de la sécurité des personnes et des familles dans toute la province, a indiqué la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott. En renforçant davantage les mesures de santé publique et de sécurité au travail, nous pouvons nous efforcer de réduire la transmission du virus tout en travaillant à la mise en œuvre de la phase 2 de notre plan de distribution de vaccins et en effectuant plus d'injections. »

« La propagation rapide et croissante de la COVID-19 et des variants préoccupants constitue une menace importante pour notre système de soins de santé et le bien-être des Ontariennes et Ontariens, ce qui exige une action immédiate et décisive, a souligné la solliciteure générale, Sylvia Jones. La déclaration d'une troisième situation d'urgence provinciale est nécessaire pour fournir au gouvernement les outils voulus pour aider à protéger le public, réduire la propagation du virus et sauver des vies. »

Vaccination

Dans le cadre de la deuxième phase de son plan de distribution des vaccins contre la COVID-19, les personnes vivant dans les régions où les taux de transmission sont les plus élevés auront la priorité pour recevoir le vaccin, en commençant par les personnes les plus à risque dans les circonscriptions sanitaires de Peel et de Toronto. Cette initiative sera étendue à d'autres « points chauds » en fonction des modèles établis de transmission, de maladies graves et de mortalité.

Pour soutenir ces efforts de vaccination élargis, des équipes mobiles sont mobilisées pour administrer les vaccins aux personnes âgées de 18 ans ou plus, dans des milieux communautaires à risque élevé, des immeubles résidentiels, des lieux confessionnels et des lieux occupés par de grands employeurs dans les quartiers des points chauds. Des cliniques éphémères seront également mises en place dans les quartiers fortement touchés, notamment dans les lieux confessionnels et les centres communautaires de ces points chauds, en collaboration avec les bureaux de santé publique et les organismes communautaires de ces communautés. Le gouvernement fournira des ressources supplémentaires pour soutenir ces cliniques mobiles et éphémères dans les quartiers les plus durement touchés.

Le vendredi 9 avril 2021, le gouvernement étendra également la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 à d'autres groupes d'âge par l'entremise de son système de réservation provincial, pour les circonscriptions sanitaires dont les quartiers sont fortement touchés. L'admissibilité à la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 dans les cliniques d'immunisation de masse des zones à risque élevé, qui sont répertoriées par code postal dans les circonscriptions sanitaires utilisant le système de réservation provincial, sera étendue aux personnes âgées de 50 ans et plus.

Inspections des lieux de travail

Les inspecteurs de santé et de sécurité (SST) et les agents des infractions provinciales multiplieront les inspections et les mesures d'application de la loi dans les entreprises essentielles des zones chaudes régionales afin de continuer à protéger les travailleurs essentiels au travail. Depuis le début de l'année 2021, 19 500 inspections et enquêtes ont été menées dans les lieux de travail de la province en raison de la COVID-19. Au cours de ces visites, plus de 450 contraventions liées à la COVID-19 ont été émises et les inspecteurs de SST ont émis plus de 14 446 ordonnances de SST et 24 ordres d'arrêt des travaux.

Dépistage rapide

Le dépistage rapide continue d'être déployé dans les lieux de travail pour le personnel asymptomatique des secteurs clés tels que la fabrication, l'entreposage, la chaîne d'approvisionnement, les mines, la construction et la transformation des aliments. Environ 5,4 millions de tests antigéniques rapides ont été envoyés à plus de 1 150 lieux de travail, dont 100 sites industriels essentiels, dans le cadre du Programme provincial de dépistage antigénique. Afin d'encourager l'utilisation de ces tests dans le cadre du programme, des mesures de sensibilisation supplémentaires seront prises auprès des employeurs dans les régions où les taux de transmission sont les plus élevés, pour élargir l'accès aux tests et le processus d'inscription au programme de dépistage sera simplifié pour permettre un accès rapide à ses soutiens.

« Alors que nous continuons à voir les variants préoccupants de la COVID-19 alimenter cette troisième vague de la COVID-19, il est évident que des mesures plus strictes de santé publique et en milieu de travail sont nécessaires pour aider à interrompre la propagation du virus, a indiqué le médecin hygiéniste en chef, Dr David Williams. En restant tous chez soi, tout en prenant le temps de profiter du plein air avec les personnes avec lesquelles nous vivons dans nos quartiers et en maintenant une distance de deux mètres avec les autres, nous pouvons réduire notre mobilité, minimiser la transmission, protéger nos proches et nos communautés, préserver la capacité du système de santé et sauver des vies. »

Source : Cabinet du premier ministre de l'Ontario

Articles suggérés