— PUBLICITÉ—

Les émotions au cœur de la Semaine nationale de la santé mentale

4 Mai 2021

par : Moulay Hicham Mouatadid | Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La 70e Semaine nationale de la santé mentale, ayant pour objectif cette année l’exploration des émotions, se tient du 3 au 9 mai 2021. Une étude récente de l'Association Canadienne pour la santé mentale (ACSM) menée en collaboration avec l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) démontre que 40 % des Canadiennes et des Canadiens ont vu leur santé mentale se détériorer depuis le début de la crise sanitaire.

« Sens dessus dessous »

Plusieurs organismes, impliqués dans le soutien des personnes atteintes des maladies liées à la santé mentale, prévoient des activités et une programmation dans le cadre de cette semaine et ce malgré les contraintes du contexte de la COVID-19. « Habituellement, nous siégeons sur le comité pour souligner cette semaine, mais cette année, en raison de la COVID, ce comité n’a pas eu lieu. Donc nous, à l’interne avec nos participants, nous allons présenter le film Sens dessus dessous, un film d’animation qui parle de nos différentes émotions et qui illustre bien comment ça peut se passer dans notre cerveau », fait savoir la directrice de l’Entretoise à Ville-Marie, madame Annick Strasbourg.

— PUBLICITÉ—

Un manque de ressources

Bien que certaines personnes fassent de l’exercice à l’extérieur pour gérer leur stress, une personne sur cinq a recours aux drogues ou à l’alcool pour composer avec la situation. Malheureusement, ignorer, fuir ou engourdir les émotions désagréables a pour effet de les amplifier, soutient l’ACSM. « La plus grande contrainte dans notre région, pour les gens qui ont un trouble de santé mentale, c’est sans aucun doute le manque de ressources! Autant au niveau des suivis avec psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux, qu’au niveau du manque de ressources dans le communautaire », explique la directrice.

La méconnaissance et les jugements

Cette année, l’ACSM se concentrera donc sur l’importance de nommer, d’exprimer et de gérer nos émotions, même les plus inconfortables, pour se sentir mieux. « La méconnaissance et les jugements sont un gros frein. Pour prendre soin de notre santé mentale, c’est important d’essayer d’avoir un bon équilibre dans les différentes sphères de notre vie (personnelle, professionnelle, sociale) », a-t-elle indiqué.

Une activité surprise

Selon l’ACSM, comprendre et accepter nos émotions nous aide à protéger notre santé mentale, autant lors de périodes difficiles comme la pandémie qu’à toutes les étapes de la vie. « La santé mentale, c’est comme la santé physique; nous en avons tous une et nous devons tous en prendre soin! Prendre soin de sa santé mentale aide à ne pas développer de trouble de santé mentale. C’est important de prendre soin de soi, de s’écouter », poursuit-elle. « Nous aurons aussi une activité surprise. Une journée sera choisie au hasard pour offrir une petite gâterie à nos participants, pour prendre soin d’eux, de leur santé mentale, pour leur démontrer qu’ils sont importants. Nous prévoyons faire des activités concernant les émotions, ici et là durant la semaine », conclu-t-elle.

Articles suggérés