— PUBLICITÉ—

L’Ontario prolonge le décret ordonnant de rester à domicile jusqu’au 2 juin

13 Mai 2021

par : Communiqué

En raison des nouveaux variants plus contagieux qui continuent de présenter des risques significatifs pour la population, le gouvernement de l’Ontario, en consultation avec le médecin hygiéniste en chef, a prolongé le décret ordonnant de rester à domicile jusqu’au 2 juin 2021 au plus tôt. Toutes les mesures de santé publique et de sécurité au travail dans le cadre du frein d’urgence provincial demeureront en vigueur pendant cette période. Au même moment, le gouvernement se prépare à administrer le vaccin Pfizer aux jeunes âgés de 12 à 17 ans à compter du 31 mai 2021 et termine la planification du plan de réouverture graduelle et sécuritaire de la province.

« Bien que nous observions une tendance positive à la suite des mesures de santé publique mises en place, nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde, a déclaré le premier ministre, Doug Ford. Nous devons demeurer vigilants pour assurer que le nombre de patients aux soins intensifs continu de baisser et protéger la capacité de nos hôpitaux. Si nous maintenons le cap au cours des deux prochaines semaines et que nous vaccinons un nombre record de personnes chaque jour, nous pourrons songer à profiter d’un été bien mérité en juillet et en août. »

— PUBLICITÉ—

Grâce aux efforts collectifs de la population ontarienne pour respecter les mesures de santé publique et de sécurité au travail, la province continue de faire des progrès considérables dans sa lutte pour contrôler la troisième vague de la pandémie de COVID-19. La semaine du 2 au 8 mai, le nombre de cas dans la province a chuté de 14,8 %, tandis que le nombre de cas positifs se situe à 7,7 %, comparativement à 8,6 % la semaine précédente. Du 5 au 12 mai, le nombre de patients dans un état critique aux soins intensifs en raison de la COVID a diminué de 877 à 776 patients.

Malgré ces améliorations, les indicateurs clés demeurent élevés et il faudra attendre encore avant de révoquer de façon sécuritaire le décret ordonnant de rester à domicile. Du 3 au 9 mai, le nombre de cas dans la province demeurait très élevé, soit 134,9 cas par 100 000 personnes, et le taux de positivité se situait au-delà du seuil d’état alerte de 2,5 %. Le nombre d’admissions et le nombre de patients aux soins intensifs dans les hôpitaux de la province continuent d’être trop élevés et dépassent largement celui de la deuxième vague.

Sur la base de ces données, le gouvernement a prolongé jusqu’au 2 juin 2021 à tout le moins le décret ordonnant de rester à domicile à l’échelle de la province qui devait prendre fin le 19 mai. Les impacts de ces mesures continueront d’être évalués au cours des prochaines semaines, et nous examinerons la possibilité de rouvrir les installations récréatives de plein air le 2 juin, si la tendance se maintient.

« Bien que les dernières données montrent que les mesures de santé publique donnent des résultats, la situation dans nos hôpitaux demeure précaire et les variants continuent de poser un risque majeur, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. La situation dans d’autres pays montre qu’il est nécessaire de ramener le taux de transmission à un niveau très bas pour mettre fin à la troisième vague. Nous devons maintenir le cap tout en continuant d’accélérer la vaccination de la population ontarienne, y compris nos enfants et nos adolescents. »

Par ailleurs, l’apprentissage en ligne animé par les enseignants sera prolongé dans toutes les écoles primaires et secondaires publiques et privées de la province. Les données sont évaluées sur une base régulière, et les experts médicaux, y compris le médecin hygiéniste en chef et d’autres autorités de santé, seront consultés afin de déterminer s’il est sécuritaire de retourner à l’apprentissage en personne.

À compter de la semaine du 31 mai, les jeunes ontariennes et ontariens âgés de 12 à 17 ans ainsi que les membres de leur famille qui n’ont pas encore été vaccinés pourront recevoir une première dose du vaccin Pfizer en prenant rendez-vous dans les cliniques de vaccination, notamment dans des cliniques de vaccination destinées spécialement pour les jeunes et leur famille au cours des semaines du 14 et du 21 juin.

« En élargissant la vaccination aux jeunes de 12 ans et plus, nous nous rapprocherons encore plus d’un retour à la normalité pour nos élèves, a affirmé Stephen Lecce, ministre de l’Éducation. Notre objectif est d’offrir une expérience d’apprentissage en classe sûre et stable et de doter les écoles des ressources dont elles ont besoin. À cette fin, notre gouvernement a investi 1,6 milliard de dollars supplémentaires pour protéger nos élèves et les communautés dans nos écoles au cours de l’année scolaire 2021-2022. »

La province travaillera en étroite collaboration avec les bureaux de santé publique pour offrir les deux doses du vaccin aux jeunes âgés de 12 à 17 ans d’ici la fin du mois d’août, en collaboration avec les conseils scolaires et d’autres partenaires. Le déploiement s’appuiera sur le travail du Groupe consultatif pour la vaccination des enfants contre la COVID-19 et l’accès à plusieurs canaux de vaccination sera facilité pour ce groupe, notamment dans des cliniques d’immunisation de masse, des cliniques éphémères dans les écoles et les collectivités et des pharmacies.

« La propagation de la COVID-19 continue de représenter une menace importante pour le système de soins de santé de l’Ontario et le bien-être de la population ontarienne, a déclaré la solliciteure générale Sylvia Jones. Bien que nous ayons fait des progrès significatifs, il est essentiel de prolonger le décret ordonnant de rester à domicile pour protéger nos communautés, réduire la transmission du virus et sauver des vies. »

« Malgré les progrès qui ont été réalisés au cours des dernières semaines dans notre lutte contre le virus, nous devons tous continuer d’être vigilants, car nous n’en sommes pas encore au point où nous pouvons révoquer de façon sécuritaire le décret ordonnant de rester à domicile, car la pression sur notre système de santé est toujours forte, a affirmé le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef. En continuant de respecter rigoureusement toutes les mesures, nous pourrons réduire davantage la transmission du virus, protéger la capacité des hôpitaux et des bureaux de santé et sauver des vies. »

Articles suggérés