— PUBLICITÉ—

La pollution automobile nous concerne tous

14 Septembre 2021

par : Samuel Lessard

Samuel_Lessard_Pub_FB.jpg

Après avoir été infirmier clinicien, Samuel Lessard fait un changement de carrière à 180 degrés. Ce Témiscamien d’origine est maintenant journaliste automobile à l’émission RPM diffusé sur les ondes de V Télé. Il coanime RPM+ et écrit des articles pour le magazine web de l’émission.

— PUBLICITÉ—

L'équipe du Reflet tient à féliciter Samuel pour sa mise en nomination dans la catégorie Meilleure animation : magazine de services pour RPM+ saison 6. Bravo!

Je suis heureux de vous retrouver après un été bien rempli. De mon côté, j’ai enchainé les essais routiers de voitures économiques, de camionnettes et de voitures électriques et j’ai travaillé fort avec mes collègues pour vous préparer une saison absolument fantastique de l’émission RPM. Mais mon été a également été rempli de mises en garde lancées par divers groupes d’experts, dont le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), sur la gravité des changements climatiques. Et je trouve la situation de plus en plus préoccupante, d’autant plus que ce qui fait mon gagne-pain est directement responsable.

Parce que oui, le secteur du transport, y compris l’automobile, est responsable d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre. Même s’il est facile de l’oublier, chaque automobiliste est responsable, à petite dose, des changements climatiques que nous subissons. La planète est actuellement en crise – parlez-en aux habitants de la Colombie-Britannique – et chaque individu a le pouvoir de réduire la pollution atmosphérique. Mais comment?

En tant qu’automobiliste, la première chose à faire est de vous servir de votre véhicule le moins souvent possible. Lorsque vous pouvez vous déplacer à pied ou à vélo, faites-le. D’accord, en région, ce n’est pas toujours simple, mais le simple fait de vous rendre à pied la prochaine fois que vous irez au dépanneur fera une différence, notamment parce qu’une voiture à essence est plus polluante lorsque son moteur est froid et sur de courtes distances.

L’autre aspect sur lequel vous pouvez jouer est le choix du véhicule. Les camions pleine grandeur – Chevrolet Silverado, Ford F-150, GMC Sierra, Ram 1500 et Toyota Tundra – sont particulièrement populaires, mais aussi particulièrement polluants. En avez-vous réellement besoin? Si oui, quand viendra le temps de remplacer le vôtre, prenez un V6 plutôt qu’un V8. Ou encore, tournez-vous vers un camion hybride, comme le Ford F-150 PowerBoost, qui réduit les émissions de CO2 d’environ 20 %. Pour l’heure, les options sont rares, mais elles s’en viennent.

Si vous n’avez pas besoin d’un camion, choisissez plutôt un plus petit véhicule comme un VUS ou même une voiture. Les hybrides, hybrides rechargeables et électriques existent en plus grand nombre ici et l’offre augmente mois après mois. Des véhicules très intéressants sont sur le point d’arriver sur le marché, comme le Volkswagen ID.4 ou encore le Nissan Ariya. Vous parcourrez ainsi la même distance en étant beaucoup moins polluant qu’avec un camion.

Mon but avec cette chronique n’est certainement pas d’être moralisateur, mais bien de vous conscientiser à l’impact que vous pouvez avoir individuellement par des gestes simples qui ne changent pas grand-chose à votre capacité de déplacement. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de petits efforts et que chaque pas vers la réduction des gaz à effet de serre nous aide collectivement à préserver la planète sur laquelle nous vivons tous. Pensez-y lors de votre magasinage!

BReton commanditairev2.jpg

Articles suggérés