— PUBLICITÉ—

La rentrée culturelle et le retour sur les planches!

28 Septembre 2021

par : Martin Héroux

photo : Les masques de Commedia Dell’arte et une photo de Robin Aubert et Martin Héroux à l’école de théâtre dans Arlequin serviteur de deux maîtres de Carlo Goldoni en 1995.

martinShowbizz.original.jpg

Originaire du Témiscamingue, Martin Héroux est un comédien québécois que l’on a eu la chance de voir tant à la télévision que sur les planches. C’est en 1995 que le grand public le découvre avec 4 et demi… On peut aujourd’hui le voir dans Alix et les merveilleux, 5e rang et District 31.

— PUBLICITÉ—

Quelle joie de vous retrouver! L’été fut bon pour vous? Le cœur et l’esprit de famille furent bien dorlotés? Les BBQ avec un peu plus de participants que vous-même et peut-être votre amoureux-amoureuse ou enfants se sont enfin déployés avec joies? Tant mieux. Grand bien vous en fasse, grand bien nous en fasse!

« C’est en septembre », chantait Bécaud. Septembre, cette saison qui laisse doucement gonfler les souvenirs, et qui apporte son lot de jolis gilets plus chauds et de sorties aux spectacles, sous les feux des feuilles colorées qui pavent la voie à l’imaginaire de nos créateurs et créatrices. Saison de rentrée culturelle d’automne qui nous avait été enlevée par la pandémie. Mais là, ça ouvre, ça explose de partout, enfin!

Les fruits sont mûrs dans les différents lieux de culture. Les spectacles de théâtre, de musique, de chanson, de danse, etc., se présentent plus nombreux et avec fébrilité de vous rencontrer enfin, impatients de votre prochaine présence dans les salles du Québec. Profitez-en, consommez la culture à grandes gorgées, les artistes en ont grandement besoin, tout comme les spectateurs d’ailleurs.

Cette année 2021 en sera une aussi de découvertes et d’explorations pour moi. En effet, septembre c’est aussi la rentrée des classes. Je me souviens, comme plusieurs probablement, de mes premiers cours d’art dramatique à l’école secondaire Marcel-Raymond, avec notre prof à tous, Réal Couture.

Eh bien, c’est à mon tour, me voilà prof d’art dramatique au secondaire (à temps partiel évidemment, car j’ai de multiples projets encore cette année et l’an prochain sur les planches). À mon tour donc, de faire ma rentrée culturelle sur les planches et dans les locaux de l’école secondaire Jean-Jacques-Rousseau de Boisbriand. Et je repense à Réal qui fabriquait sous nos yeux une formation qui en était à ses balbutiements dans le corpus des cours d’arts au secondaire. Chapeau!

C’est la suite logique en quelque sorte. J’ai débuté par ces cours d’art dramatique, et voilà que je redonne ces mêmes cours, à ma façon, plus de trente ans plus tard, mais avec encore au cœur et au nez, ces odeurs de découvertes et de grands frissons qu’est la découverte du jeu et du spectacle.

L’automne, saison des récoltes, et pour moi, saison qui me permet de remettre ce qui m’a été donné. Partager les fruits de mon expérience. C’est touchant. Merci à nos profs, à ces enseignants et enseignantes signifiants qui ont allumé en nous le désir d’apprendre, le désir de porter les fruits du savoir, de poursuivre sa transmission et la transmission essentielle de notre culture.

Le théâtre reprend pour moi cet hiver, avec les « Veillées festives » au Petit théâtre du nord, et surtout dans la première partie de 2022, ou j’aurai la chance de remplacer Martin Drainville pour la tournée de la pièce en reprise, Les Hardings, qui aura lieu dans une quarantaine de villes au Québec et en Ontario.

Pour ce qui est du théâtre d’été 2022, comme le lancement n’est pas encore fait, je ne peux en parler encore, mais ça va donner un grand coup! Un plaisir que de jouer ce personnage que vous connaissez tous. Hâte de vous dévoiler cela! À la prochaine chronique, je pourrai enfin libérer le nom de la pièce qui sera présentée à Terrebonne l’été prochain et partout en tournée en 2022 et 2023

Home_Hardware_Commanditaire.jpg

Articles suggérés